[TACTIQUE] [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Retrouvez ce qui touche au collectif approches, consignes collectives, formations, stratégies,..
Luce25
Titulaire

Titulaire

Messages : 2315
Enregistré le : 14 oct. 2009, 23:01
Localisation : Metz
Contact :

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Luce25 » 19 déc. 2011, 14:01

Bon je t'avoue que je suis fan d'un club c'est l'Aj Auxerre (un style très très différent :lol: ) mais il y a des équipes comme la Roma que je suis de très près.Je vois que tu as eu de la chance d'allez à L'Olimpico,je m'y suis promis d'y allez comme pour l'Abbé-Deschamps (encore une fois c'est incomparable :blushing: :D ).


Et puis Totti c'est vraiment un joueur de classe (pas que dans le football) voilà pourquoi il est aimé,toujours à défendre ses valeurs et ses principes,des joueurs comme cela il y en a peu (genre Gerrard,Maldini,Mignot (bon..ok pour le dernier oublis :D ). Mais mon coté Auxerrois m'a fait acheté le maillot de la Roma floqué Mexès et je pense me prendre celui de cette année floqué Lamela :love: (un pur prodige).

Puis malgré toutes ces critiques justifiés à l'encontre de la Louve,je pense qu'il y a un bon effectif en place,des jeunes (Lamela,Bojan,Pjanic,Nego etc..) et des cadres tels que Burdisso,Totti,De Rossi,Taddei.Ils ont un super gardien Stekelenburg qui va monte en puissance jusqu’à la fin de la saison.

D'après ce que je suis et ce que je sais,Luiz Enrique est un entraineur très méticuleux,il a une culture de la gagne et une culture tactique assez impressionnante ! Je le dit et le redit l'ASR peut gagner le titre dans les 3-4 ans.

Après j'entends des personnes dires: ''Oui ils ont perdu en EL contre Bratislava'' en mème temps il y a eu beaucoup d'arrivées/départs dans cette équipe,pour moi l'équipe va continuer a monter en puissance,finir en entres la 4/7 places du classement et l'année prochaine à mon avis il y aura une équipe très homogène.

Bon c'est pas tout,je vais te laisser et je m'en vais faire un soccer arena avec un certain maillot rouge et doré floqué avec un numéro 5 :siffle: :D
Ne pas subir se battre , etre et durer

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar ghyom » 20 déc. 2011, 12:42

Super boulot Er Franzoso! :clap:

J'ai malgré tout 2 petites questions.
N'ayant pas accès à FM (je suis au boulot shut! :siffle: ) je ne peux voir en détails tes tactiques mais :
-Tu as 2 MJR et 1 AtS (ou 1MJR et 1AtS suivant la tactique employée). Le jeu ne tiens compte que d'un seul meneur de jeu donc : qui est vraiment le meneur de jeu ? Est-ce DeRossi dans les 2 cas ? Dans la 2è tactique il me semblerai intéressant que ce soit plutôt Pjanic. As-tu essayé ? Ou alors de combiner DeRossi en meneur de jeu et Pjanic en pivot dans les pieds.
-Vous abordez la question du rythme et du gain de temps qui me parait intéressante. Est-ce que certains joueurs ont pour PPM : dicte le rythme qui permettrait lorsque le ballon passe par eux d'accélérer ou de ralentir le jeu (suivant leur qualité de contrôle de balle). C'est un aspect que j'apprécie particulièrement chez des joueurs très techniques et qui pourrait se révéler intéressante avec Totti.
Image

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 20 déc. 2011, 13:02

C'est une bonne question, dans tes consignes collectives tout en bas, tu as "meneur de jeu" - "pivot" et "passer à l'attaquant pivot" et même lorsque tu laisses par défaut (non cochée) l'option "meneur de jeu", tu as un quand même un joueur (et un seul) qui est considéré comme "meneur de jeu". C'est à dire que ses coéquipiers le chercheront en priorité. En général c'est un de tes meneurs de jeu (le rôle) qui est par défaut dans "meneur de jeu" (option collective).

Par défaut, si tu n'as pas de rôles "meneur de jeu" ou "attaquant de soutien", personne n'est "meneur de jeu" dans l'option collective, par contre dès que tu mets un rôle de meneur de jeu ou attaquant de soutien, celui-ci devient "meneur de jeu" dans option collective. Quand tu en as plusieurs, l'attaquant de soutien prend le pas sur les meneurs de jeu et c'est lui qui est assigné par défaut, j'imagine que c'est Totti qui est le centre des attentions par son rôle d'attaquant de soutien.

Avec cette option, tu peux effectivement demander à tes autres joueurs de passer le ballon préférentiellement à un joueur (qui n'a d'ailleurs pas forcément le rôle de meneur de jeu. On pourrait imaginer Pizarro en meneur de jeu en retrait-soutien/meneur de jeu et Totti en attaquant de soutien-attaque/pivot - dans les pieds pour que le jeu passe plus souvent par ces 2 là.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

jbourne
Jeune correct

Jeune correct

Messages : 58
Enregistré le : 17 mars 2012, 14:52
Localisation : Ouest lyonnais

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar jbourne » 27 mars 2012, 19:49

Je relance ce sujet car j'ai essayé aussi de faire une partie avec la Roma .

Et je suis très dubitatif sur les joueurs utilisés comme ailiers , sachant en plus qu'ils ne jouent pas attaquant intérieurs.
2 joueurs BT , qui jouent ailiers au lieu d'attaquant intérieur , ça me "choque" presque, surtout quand on voit les "qualités" d'ailers de ce joueur à ce poste .Et surtout quand on voit que son vrai poste est attaquant pivot, ce qui n'a ,avouons-le ,qu'un lointain rapport avec un ailier qui déborde et qui ne fait que centrer !

Bref, pour moi cela ne fonctionne pas , la je viens de jouer et gagner contre un obscur club tchèque avec 60% de possession pour mes adversaires ,alors que je joue ce match à domicile.
Je ne comprend pas pourquoi ne pas jouer avec un rythme plus bas , avec 2 ailiers assez moyens et Totti devant ,je pense qu'on ne joue pas en contre non ?
Pourquoi ne pas chercher la possession avec de tels joueurs techniques , surtout au centre du terrain ?
Avec une équipe qui joue un peu plus haut ?
J'ai lu tous les posts plus haut , mais quand je vois l'effectif , je suis dubitatif sur le jeu sur les cotés.
J'aurais à peu près fait tout le contraire de cette tactique :hum:
Et pourtant ,comme je ne me considère pas comme un très bon tacticien, je me dis que je n'ai peut-être pas tout compris ??

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 31 mars 2012, 12:29

jbourne a écrit :Je relance ce sujet car j'ai essayé aussi de faire une partie avec la Roma .

Et je suis très dubitatif sur les joueurs utilisés comme ailiers , sachant en plus qu'ils ne jouent pas attaquant intérieurs.
2 joueurs BT , qui jouent ailiers au lieu d'attaquant intérieur , ça me "choque" presque, surtout quand on voit les "qualités" d'ailers de ce joueur à ce poste .Et surtout quand on voit que son vrai poste est attaquant pivot, ce qui n'a ,avouons-le ,qu'un lointain rapport avec un ailier qui déborde et qui ne fait que centrer !

Bref, pour moi cela ne fonctionne pas , la je viens de jouer et gagner contre un obscur club tchèque avec 60% de possession pour mes adversaires ,alors que je joue ce match à domicile.
Je ne comprend pas pourquoi ne pas jouer avec un rythme plus bas , avec 2 ailiers assez moyens et Totti devant ,je pense qu'on ne joue pas en contre non ?
Pourquoi ne pas chercher la possession avec de tels joueurs techniques , surtout au centre du terrain ?
Avec une équipe qui joue un peu plus haut ?
J'ai lu tous les posts plus haut , mais quand je vois l'effectif , je suis dubitatif sur le jeu sur les cotés.
J'aurais à peu près fait tout le contraire de cette tactique :hum:
Et pourtant ,comme je ne me considère pas comme un très bon tacticien, je me dis que je n'ai peut-être pas tout compris ??


Salut,

Désolé de ne répondre que maintenant, je suis particulièrement occupé ces derniers temps.

Tout d'abord je te remercie pour avoir lu mon topic et t'être posé des questions.

Alors concernant tes interrogations. En premier lieu et je pense que c'est vraiment important de le rappeler, ce sujet n'avait pas pour ambition de réaliser et de proposer "la tactique ultra optimale pour l'effectif de la Roma", l'objet principal de ce sujet était de proposer "une tactique qui se rapproche au mieux de celle IRL pratiquée par Luis Enrique".

D'où cette proposition de jeu en largeur et "d'ailier-buteurs", puisqu'effectivement Luis Enrique jouait dans un schéma similaire en début de saison et dans ses premiers mois à la Roma. Il souhaitait faire évoluer son groupe en 4-3-3, école barcelonnaise oblige. :)

Ceci explique clairement pourquoi j'ai proposé un tel schéma. ;)

Par ailleurs, concernant le rôle des joueurs je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Osvaldo, celui dont tu évoquais un rôle de pivot, n'en est pas un IRL (il bouge beaucoup sur le front de l'attaque, provoque, dézone, avance, recule... genre un mix "prima punta" / "seconda punta") mais je sais que le jeu le considère ainsi. Toutefois, dans ma partie avec la Roma il s'accommode à la perfection d'un rôle "d'ailier-buteur" et même "d'attaquant intérieur" (si je lui demande de repiquer)... Même s'il doit pouvoir jouer pivot (je n'ai jamais essayé à vrai dire, mais j'y pense pour le faire évoluer avec Bojan), je pense que ses qualités de mobilité et de dribble/percussion seraient vraiment sous-exploitées...

Sans être Ussain Bolt, il a des qualités intéressantes qui conjuguées à ses PPM et son physique le rende très intéressants sur une aile !!

Bref je pense sincèrement que ça n'est pas contre-productif, il a des statistiques des plus intéressantes à ce poste (mi-saison, il tourne au alentour de 7.41 de moyenne, 13/14 buts et 8/9 passes), donc vraiment rien à lui reprocher...

Son physique (ses qualités de pivot dont tu parlais) fait merveille pour bouger les défenses quand il prend la profondeur ou provoque, et puis sa PPM : tire instantanément le rend très dangereux quand il rentre dans la surface, il y a du déchet, mais peu en définitive et il y a toujours but ou frappe repoussée en corner quand il se met dans cette disposition...

Concernant Bojan... le souci se situe surement à ce niveau là... son activité, son sens du collectif et son "volume de jeu" font qu'il s'accommode parfaitement de l'aspect collectif du rôle (bloquer les couloirs, apporter de la cohésion aux phases défensive, occuper la largeur, bloquer son vis-à-vis -arrière latéral et/ou ailier adverse)... c'est dans les phases offensives que cela pêche plus...

Son rendement est très clairement insuffisant dans cette position, même en le transformant en véritable attaquant intérieur, il ne me convainc pas franchement...

Les explications ?!?! :) j'y travaille, mais je n'ai pas vraiment trouvé encore... je pense qu'il lui manque très clairement du "physique" pour jouer en Italie dans un tel rôle (puissance = 10), il se fait souvent bougé malgré ses qualités de vitesse et technique...

Par ailleurs, son équilibre (10 une fois encore), me semble vraiment handicapant notamment dans sa prise de balle au moment de déstabiliser son adversaire... ça lui apporte beaucoup de déchet dans son jeu !!

Enfin, je le sens vraiment en difficulté lorsqu'il s'agit de conclure !! Peut-être du à son "sang froid" (12) et sa PPM (place ses frappes) conjugué à son positionnement (sur l'aile) et ses faibles qualités physiques

--> arrivé en bout de course, il n'a peut-être ni la place, ni la force de conclure comme il le faut... le souci c'est lorsque je le place en pointe (attaquant avancé ou RdS) son rendement est à peine meilleur, ses faces à faces avec le gardien sont souvent catastrophiques et même en lui laissant de l'espace pour partir en contre et se présenter seul face au gardien, il arrive trop souvent à se trouer...

Si quelqu'un a des idées d'ailleurs je totalement preneur... plus que n'importe quel autre joueur, il a des qualités évidentes, une énorme marge de progression et pourtant un rendement nullissime xD :lol: ?!?! Enfin surtout pour contourner son côté "poids plume" qui fait qu'il se fait trop souvent bouger et réduit son rendement...


Pour tes autres questions... jouer le contre est en rapport avec le rythme assez élevé de jeu (au final après avoir parlé avec Naks je l'ai réduit à 13) et surtout le tempo plutôt lent où l'équipe prend son temps pour construire et dès qu'il y a une brèche, le fait de jouer en contre, fait que les joueurs y vont à toute allure... Exactement comme la philosophie de Barcelone et ce que propose Luis Enrique à la Roma.

--> je fais tourner, je fais tourner, je fais tourner, je construits tout en échangeant et multipliant les passes à un rythme élevé et quand le bloc équipe en face fait une faute, se désolidarise ou la construction de jeu romaine créé un décalage ben là bam, on s'engouffre et on marque !! Je trouve ça vraiment efficace d'ailleurs, pour donner une image totalement nullissime mais assez évocatrice c'est un peu comme un serpent tapis dans les hautes herbes qui d'un coup mord mortellement sa proie sans qu'elle s'y attendait !!

Jouer bas et proposer une possession et utiliser les qualités techniques du milieu n'est pas une contradiction... du moins à mon avis... je sais pas si d'autre son d'accord avec moi ???

Quant à jouer plus haut comme tu le proposes, cela correspondrait effectivement au vrai jeu de Barcelone et de Luis Enrique à la Roma (ce qui lui est vivement reproché IRL d'ailleurs) et correspond paradoxalement à la seule contradiction avec ma volonté de reproduire le schéma IRL de la Roma.

L'explication tient notamment dans le fait que la Roma ne dispose pas de joueurs pour pratiquer un tel jeu... les défenseurs axiaux sont beaucoup trop lents pour jouer ainsi et je trouve que ça laisserait trop de possibilités de contre aux adversaires !! Si tu suis un peu les matchs IRL de la Roma, ils ont pris quantité de buts comme ça... gros pressing, jeu haut et au final trop de buts pris en contre... :annoyed:

Juan (accélération 11 / vitesse 13)
Kjaer (8 :boxed: / 15)
Heinze (11 / 8)
Burdisso (11 / 12)


Bref vraiment dangereux de jouer ainsi, l'accélération (ce qui est indispensable pour suivre / rattraper un attaquant qui déclenche un contre) est trop légère pour prendre ce risque à mon sens, d'autant que la Serie A a des joueurs très dangereux dans de telle situation (Ibrahimovic, Robinho, Pazzini, Lavezzi, Cavani, Carraciolo, Gilardino, Marilungo, Pellissier, Palacio, Vucinic, Pato, Jovetic, Matri, Quagliarella, Zarate...).

La solution serait de tenter de jouer le hors jeu alors... l'anticipation & le placement de tous les centraux de la Roma peuvent permettre un tel jeu... j'avoue que je n'ai jamais tenté cela... :hum: Certains pensent que cela pourrait fonctionner ? :hum:


Dernier point... Luis Enrique s'est adapté à son groupe, au championnat italien et aux conseils/critiques qui lui ont été faits... Depuis quelques mois, il n'évolue plus vraiment en 4-3-3, ou alors très resserré, puisqu'il joue surtout en 4-3-1-2 !!

Ce que j'ai adapté moi même en 4-1-2-1-2... Jouer avec une ligne de 3 me semble compliqué d'autant que De Rossi évolue très bas IRL en essuie-glace défensif mais aussi en première rampe de lancement (MJR)... après si certains ont des idées pour retranscrire cela correctement ??? (baisser la mentalité du joueur pour l'obliger à reculer ?), mes deux milieux latéraux sont des milieu axiaux à vocations défensives, ensuite Totti joue souvent en trequartista IRL ce qui ne correspond plus trop à ses qualités et ce qui est reproché à Luis Enrique, moi je le maintiens en attaquant de soutien, car devant le but il reste ma référence et mon fuoriclasse !! (sa saison se passe de commentaire... il est vraiment au top).

Je place alors Pjanic en meneur derrière les deux pointes ou surtout Lamela en percuteur profitant des décallages de Totti et du fait que le RdS soit marqué de prêt par les défenseurs adverses.

Le souci de ce schéma reste dans la dépense d'énergie des milieux axiaux et des latéraux offensifs, obligeant à avoir un banc susceptibles de les remplacer... l'âge de Totti et une possible blessure des attaquants ou défenseurs maintiennent une pression sur le coaching qui m'oblige à jouer en 4-1-2-1-2 de façon épisodique, j'alterne entre ce schéma et le 4-3-3 pour faire souffler mes joueurs... Parce que ça bouffe beaucoup beaucoup d'énergie !!

Voilà j'espère t'avoir aiguillé :) Si tu as d'autres question/suggestions... ou d'autres lecteurs d'ailleurs, je répondrais avec grand plaisir.

Er Franzoso.
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

jbourne
Jeune correct

Jeune correct

Messages : 58
Enregistré le : 17 mars 2012, 14:52
Localisation : Ouest lyonnais

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar jbourne » 01 avr. 2012, 08:47

Merci pour cette réponse très complète !

Ma réflexion venait du fait qu'après trois mois de championnat, les résultats étaient plus que moyens.

D'accord avec toi sur la lenteur des DC ,en général je joue le HJ dans ce cas.Mais il faut les notes pour .
Concernant Bojan je le connais bien l'ayant eu sur 5 saisons au Barça sur le 2010 ou 2011 je ne me souvien plus.

Il est très très bon dans ma tactique qui essayait de reproduire le jeu du Barça ( en toute modestie!), sur les 2 ailes , mais plutôt à gauche.
Je le le laissais att int , mais le barça joue très haut , plus court , et a beaucoup plus la balle que la Roma , et donc il laisse peut-être moins d'énergie qu'à la Roma .De plus en italie ,c'est du jeu dur ,ça tacle beaucoup, c'est d'ailleurs très bien reproduit dans ce jeu, à mon grand désespoir , je déteste ce genre de foot.
D'ailleurs pour l'instant j'ai laissé en stand by ma partie avec Naples ou j'ai pourtant gagné la saison 1 avec 19 pts d'avance , et c'est à cause de cela. :sad:

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar ghyom » 13 mai 2012, 12:45

Un petit article sur le bilan de Luis Enrique à la tête de la Roma :

Luis Enrique, un projet éthique plus que tactique

Luis Enrique n’aura tenu qu’un an dans la douce folie romaine. Un an pendant lequel le technicien espagnol aura, à n’en pas douter, beaucoup appris. Mais il n’est pas le seul. Les tifosi romanisti auront appris la patience, les joueurs, de nouvelles méthodes d’entraînement, et le foot italien, qu’un projet novateur sur le papier n’est pas gage de réussite. De la préparation à Riscone di Brunico en juillet aux derniers matches du mois de mai, retour sur une saison chaotique et sur le départ d’un entraîneur qui aura fait l’unanimité.

L’éthique d’un homme digne

Le mot "projet" est arrivé en même temps que les nouveaux propriétaires à la Roma. Ce projet a comporté – et comporte toujours puisque le départ de Luis Enrique ne remet pas la stratégie globale en cause – trois volets. Le premier est sportif, évidemment. Le second est économique avec le développement de la marque "AS Roma", tandis que le dernier, pas le moins important, concerne l’éthique et les comportements à adopter au sein d’un club qui veut plaire à tout le monde et se montrer irréprochable. Luis Enrique correspondait parfaitement aux deux volets concernant le travail sur le terrain.

La discipline a toujours été une chose très importante aux yeux de Luis Enrique. Attention, pas la discipline à la Capello qui interdit la Playstation à l’hôtel, le téléphone dans le vestiaire ou l’utilisation du room service. Non, l’entraîneur espagnol a insisté sur plusieurs éléments d’une banalité sans nom, mais qui ont pourtant du mal à être respectés aujourd’hui avec ces joueurs tout-puissants. Osvaldo et Daniele De Rossi en ont fait les frais : le premier a été suspendu une semaine après avoir giflé Lamela dans une embrouille de vestiaire post-défaite à Udine, tandis que le second, intouchable et Capitan Futuro, a terminé en tribune à Bergame pour un retard de quelques minutes à la réunion technique d’avant match.

Car c’est l’un des autres aspects du management de Luis Enrique. Le CV ne compte pas. Que le joueur soit champion du monde ou débutant, les exigences sont les mêmes. Les performances alignées à l’entraînement déterminent les choix de composition de Luis Enrique le week-end suivant. Et peu importe si cela chamboule les compositions et si le manque d’automatisme s’en ressent. Un mal pour un bien en quelque sorte. Et Totti a été le premier à goûter à ce nouveau management : sa chambre à Trigoria (centre d’entraînement de la Roma) lui a été retirée, sa demande de participation à la conférence de presse de rentrée avec le nouveau président et le nouvel entraîneur n’a pas été acceptée et son statut ne lui a pas permis d’être titulaire lors du match aller d’Europa League à Bratislava. Coup dur pour Totti et explications viriles avec Luis Enrique avant que tout rentre dans l’ordre. Au fond de lui, Totti a vite su qu’il devrait s’adapter, et l’Espagnol s’est vite rendu compte que sans Totti sur le terrain, l’animation offensive était catastrophique.

Dernier point majeur du renouveau de la Roma et du changement de comportement, le respect des arbitres. En Italie, accuser les arbitres quand la défaite est au bout est une banalité qui en devient inquiétante. Conte et Allegri ont passé leur temps à se chercher sur le sujet lors des trois derniers mois de Série A. Un duel à l’ancienne qui m’a rapidement procuré des nausées. Au sein de la Roma, les joueurs ont reçu la consigne de ne jamais rejeter la faute sur les arbitres. Même ligne de conduite chez les dirigeants et l’entraîneur. Une attitude rafraîchissante. Après Roma-Catane, et alors qu’il savait déjà qu’il partirait, et suite à un pénalty évident refusé à Bojan, Luis Enrique a été fidèle à ses principes : "arbitre est le métier le plus difficile du monde" et a refusé de commenter l’épisode. Il a préféré endosser toute la responsabilité de ce nouveau résultat décevant (2-2) car Luis Enrique a, non seulement toujours protégé ses joueurs, mais toujours assumé ses responsabilités face à des prestations insatisfaisantes.

Les réponses tactiques d’un novice

Et du point de vue des résultats, Luis Enrique a eu de nombreuses occasions pour prendre les responsabilités des échecs sur son dos. Avec seulement 53 points en 37 journées, le constat est terrible. Quinze victoires pour quatorze défaites. 57 buts marqués et 52 encaissés. Soit la 7e plus mauvaise défense du championnat. Les Giallorossi ont encaissé trois buts ou plus lors de cinq matches de championnat.

Luis Enrique a tenté d’imposer un style fait de conversation de balle, "à la catalane" même s’il s’est toujours refusé à pareille comparaison, comme pour mieux s’enlever de la pression et ne pas décevoir les gens. Mais cette tactique a rapidement été comprise par les entraîneurs adverses qui ont préparé des dispositifs tactiques pour mieux contrer les Romains. S’en sont suivis tout au long de la saison, des buts encaissés sur des contre-attaques ultra rapides, menées sur les côtés avant de se conclure dans l’axe, profitant ainsi des boulevards laissés par des latéraux obnubilés par l’idée d’apporter un surnombre offensif pour faire sauter les verrous. Luis Enrique a fait un constat très rapide : celui que les entraîneurs adverses étaient autrement mieux préparés en Italie qu’ailleurs, et où la culture tactique surdéveloppée entraînait des dispositifs adaptés aux adversaires. Quand les autres techniciens ripostaient, Luis Enrique ne parvenait pas à changer de tactique.

Autre élément important de la gestion sportive de Luis Enrique, le turn-over. Il a été présent lors des onze mois de gouvernance. Les charnières ont changé, les latéraux aussi, le trio d’attaque également. Taddei, milieu offensif de formation s’est retrouvé arrière gauche, arrière droit mais jamais à son poste. À sa décharge, les blessures et les suspensions ont parfois imposé ce turn-over mais parfois non. Un manque de continuité évident et des automatismes inexistants.

Les responsabilités d’un club

Certains tifosi, les plus impatients, ont donc parfois réclamé la tête de Luis Enrique quand une défaite humiliante venait conclure une semaine personnelle compliquée. C’est qu’à Rome, le travail est un luxe et la situation économique très délicate. Mais l’entraîneur est loin d’être le seul responsable.

Les joueurs n’ont pas été à la hauteur. Certains ont fait des petits caprices de star, d’autres ont préféré mettre des coups à des adversaires plutôt que se montrer décisifs (Lamela, Osvaldo), et le mercato a été globalement très décevant : José Angel ne s’est pas adapté, Kjaer s’est écroulé, Lamela est encore jeune, Stekelenburg est tout sauf rassurant, Osvaldo "veut avoir l’attitude d’une rock-star mais joue comme une danseuse" (entendu à Rome la semaine dernière) et des joueurs ont plongé physiquement en fin de saison comme Gago, Heinze et Pjanic.

Les dirigeants sont coupables de ce mercato en grande partie raté et Sabatini (directeur sportif) prend sur lui le manque d’ajustement réalisé au mercato hivernal, notamment sur le plan défensif. Après tout, Luis Enrique a aussi composé avec les joueurs qu’il a eu à disposition, il ne faut jamais l’oublier quand on fait le bilan.

L’unanimité autour du changement

Cette décision de Luis Enrique de quitter la Roma au bout d’un an seulement a quelque chose d’intrigant. Tout d’abord car aucun entraîneur n’a réalisé de miracle à la Roma dès sa première saison. Capello a ainsi terminé 6e en 1999-2000 tandis que Spalletti avait conclu sa première année à la 5e position (2005-2006).

Et puis, l’homme et l’entraîneur a toujours fait l’unanimité. Franco Baldini, très réputé en Italie (sauf dans le carnet noir de Moggi) a été jusqu’à mettre son poste en jeu pour défendre Luis Enrique. Arrigo Sacchi a couvert d’éloges l’entraîneur espagnol. Voici une de ses déclarations : "Je suis content de les voir jouer ainsi. Le jeu de la Roma ouvre de nouveaux horizons à notre conscience. De plus, quand vous pratiquez ce genre de jeu, les jeunes percent et Luis Enrique est en train de combler beaucoup de lacunes dans le foot italien". Roberto Baggio a étudié les entraînements de l’Espagnol et s’est montré très enthousiaste. Marco Di Vaio a expliqué qu’il avait rarement vu une équipe aussi impressionnante. Totti et De Rossi ont toujours défendu leur entraîneur. Déclaration de circonstance me direz-vous ? Il n’en est rien, cela ne s’était pas produit avec les anciens entraîneurs et l’attachement à Luis Enrique était sincère.

Alors pourquoi a-t-il décidé de jeter l’éponge aussi rapidement ? C’est troublant. On le dit fatigué, en état de stress permanent car la pression est difficile à supporter. Impossible de l’imaginer depuis la France mais cette pression constante est proche de la névrose. La Roma est suivie par des dizaines de radios locales, des dizaines de sites qui envoient leurs rédacteurs chaque jour à Trigoria et cherchent à créer du buzz. Tout cela est compliqué à gérer.

Luis Enrique préfère évoquer un autre élément. Celui d’avoir "l’impression de ne pas pouvoir donner 100% de soi-même pour faire progresser l’équipe." Certains y verront un manque de courage face à l’adversité. D’autres, comme moi, penseront que c’est le signe d’une rare dignité. Car Luis Enrique est ainsi fait. Un entraîneur pour le moment pas complètement formé mais un homme très digne. Et contrairement à Roberto Pruzzo, ancien bomber de la Roma, qui pense qu’il n’y a pas d’espace pour l’affection dans le foot, j’ose prétendre que le foot n’est qu’une affaire de sentiments et que la Roma perd une partie de sa "nouvelle âme" avec le départ de l’homme Luis Enrique…

Johann CROCHET

source : Eurosport
Image

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 14 mai 2012, 10:07

Luis Enrique est arrivé un peu naïf à la Roma. Je pense que son manque d'expérience conjugué à beaucoup de recrue et à la passion autour de ce club l'ont déstabilisé, il n'était pas prêt tout simplement. Toute la bonne volonté du monde et le sens de l'éthique n'enlève pas les maladresses ou les erreurs de novice que l'auteur de l'article relève très bien. Je me rappelle d'un match où Luis Enrique fat sortir Totti dans une fin de match décisive en qualification de coupe d'Europe. Bronca des supporters, on ne fait par sortir Totti même fatigué à la fin d'un match décisif à la place d'un jeu, la Roma encaissera un but juste après et ne participera pas à la LdC...
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar ghyom » 14 mai 2012, 10:31

Luis Enrique apprend. Il ne faut pas oublier que c'est la première fois qu'il entraine un groupe pro. Et on ne coach pas Totti, De Rossi et consorts comme une équipe composée de Tello, Muniesa, etc. La pression du résultat n'est pas la même, l'attente des supporters n'est pas la même, la relation aux joueurs n'est pas la même, etc. De plus il était confronté tout les WE à des entraineurs italiens bien plus expérimentés et bien plus fins tacticiens que lui.
Personnellement, je trouve que pour une 1ère expérience c'est quand même pas mal et je ne suis pas sûr que Montella fasse beaucoup mieux l'année prochaine. Totti (et Dieu sait que j'ai aimé ce joueur) n'a quand même plus les cannes de ses 20ans et empêche, mine de rien, la prise de pouvoir de De Rossi. Mais il a 35 ans, il va bien falloir qu'il arrête un jour. L'arrière garde est vieillissante (à part Kjaer, prêté avec option d'achat, mais qui n'a pas eu le niveau affiché à Palerme). Bref, on verra.
Mais Luis Enrique a certainement beaucoup appris cette saison et j'attends de voir ce qu'il va faire par la suite (dans un championnat peut être un peu moins tactique et plus porté sur l'offensive : Espagne ?)
Image

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 15 mai 2012, 11:08

Je n'avais pas lu cet article, merci de l'avoir posté ici et de l'avoir partagé.

Après avoir lu attentivement l'article, je peux dire que je suis totalement d'accord avec tout ce qui a été écrit...

Une analyse pertinente, réfléchie et probablement très intelligente !!! Ça change vraiment de tout ce que j'ai pu lire ici et là, entendre à droite et à gauche ou deviner chez bon nombre de personnes, de journalistes ou de médias... (j'en ai d'ailleurs parlé avec Romolo qui semble partager mon avis).

Réussir à Rome... entraîner la Roma... c'est vraiment un chemin de croix et rien, absolument rien, n'est facile là-bas. Beaucoup de gens, beaucoup de personnes, beaucoup de tifosi ou de "spécialistes" semblent l'avoir oublié ou ne plus s'en rappeler.

Si certains des résultats du club... si certains matchs (Atalanta, Juve, Fio, Cagliari... en tête) m'ont énervé ou déçu en tant que fan du club... j'ai toujours soutenu Luis Enrique et je continue à croire en son projet !!

Je suis vraiment déçu par sa décision, que je respecte, et je pense que le simple fait qu'il n'ait pas été démis de ses fonctions et que ses deux dernières semaines l'ensemble de l'organigramme et de l'effectif de la Roma aient tenté de le retenir et de le faire revenir sur sa décision prouve que je ne suis pas le seul à penser qu'il était l'homme de la situation et qu'il méritait au moins une deuxième saison pour tirer un vrai bilan... C'est vraiment dommage, mais c'est son choix et sa décision !!

Le fait est que, malgré ce que les médias veulent nous faire croire, il y avait une grande frange des tifosi romanisti qui continuaient à le soutenir et croire dans son projet ! Ou alors parmi mes amis romains, je ne connaissais que les irréductibles supporters de Luis Enrique :lol: !!

Je pense, comme les dirigeants le rappellent et comme le rappelle cet article, que tout son travail n'est pas synonyme d'échec !! Tout n'est pas à jeter !! Le recrutement n'a pas été parfait, mais certains très bons joueurs sont à maintenant à Rome : Pjanic, Lamela, Osvaldo, Gago, Marquinho...

Il y a une certaine philosophie qui a été mise en place et ni les dirigeants, ni le probable futur entraîneur (Montella vraisemblablement) ne semblent vouloir la remettre en cause...

Bref comme les posts avant le mien le rappellent Luis Enrique paye un peu sa jeunesse, son manque d'expérience, le chamboulement de son effectif (sincèrement et honnêtement qui dans la vraie vie, voire même dans FM, est capable de faire une saison du feu de Dieu avec une dizaine de recrues, un nouvel organigramme, un nouveau staff, une nouvelle philosophie de jeu??? c'est du bon sens et de la logique) et surtout, la très très grande passion qui entoure ce club...

L'erreur la plus flagrante, est la gestion de Totti en début de saison... Totti même sur une jambe peut changer le court d'un match et si ça n'est pas ses buts, ses passes ou ses inspirations qui le font, son aura, le respect et la peur qu'il véhicule aux adversaires suffisent à galvaniser son équipe pour très souvent remporter les matchs qui doivent être remportés !!

Encore une fois, je pense d'ailleurs, que c'est surtout la presse qui a vraiment été sans arrêt son principal opposant... j'ai trouvé les tifosi moins virulents qu'à l'accoutumée et moins « chauds » qu'ils ne pouvaient l'être...

Enfin, il n'a vraiment pas eu de chance avec les blessures... pour le coup, la saison aurait pu être différente sans la longue blessure de Burdisso et celle de Juan ! Totti a également été absent près de deux mois cumulés... et à cela il faut rajouter que les 11 expulsés, synonyme d'une équipe sous tension, nerveuse et qui manquaient peut-être de vrais cadres pour stabiliser ça (Totti longuement blessé, De Rossi qui a passé la moitié de la saison à se demander s'il va prolonger ou non, puis le néant... Heinze qui n'a pas pu occuper ce rôle, trop occupé à tenir la baraque pendant une demie-saison et à couler l'autre moitié:s), on vraiment empêcher cette équipe de se stabiliser... Bref ça n'aide pas... et si pour l'an prochain il faut évidemment songer à recruter un ou deux latéraux et un ou deux centraux pour donner du poids à la défense, il serait sage de recruter un mec qui a des « palle/cojones » et capable d'apporter de la voix quand il le faut !!!

Enfin je trouve dommage que certains joueurs n'ont pas apportés ce qu'ils auraient du !! Osvaldo, très vite comparé à Batistuta et malgré un talent certain, n'en a ni la classe, ni le calme... Un mec payé presque 20 millions doit marquer plus de buts (11 c'est honorable mais pas énorme non plus) et surtout garder son calme... Insulter l'arbitre, sécher un adversaire ou coller une mandale à un de ses coéquipiers c'est bof-bof !!

Lamela également... ce mec à de l'or dans les pieds et il peut être le futur fuoriclasse de la Roma après le départ en retraite de Totti... mais bon putain !! Un peu d'humilité hein !! Un peu de professionnalisme !! Tu es doué ouais, personne n'en doute ; mais bon met toi au boulot et arrête de croire que parce que tu déboîtais toutes les défenses d'argentine, ça sera pareil en Italie... Il n'y a eu qu'un seul Maradona et même lui savait prendre ses responsabilités quand il le fallait...

Bojan... Vraiment dommage qu'il a mis 8 mois à comprendre qu'être formé à la Masia, être coaché par un ex blaugrana et voir un système de jeu made in Barça exporté ne signifiait pas pour autant que tout allait être identique !!! Bref, l'Italie est un championnat différent et là il était loin du cocon barcelonais... Mais pour son dernier match il a enfin fait ce qu'on attendait de lui (bon ok c'était Cesena mais quand même)... de la disponibilité, de la percussion, des dribbles, des occasions et des (un) but !!

Pour José Angel, même constat !! L'Italie c'est pas l'Espagne !! Un latéral qui ne défend pas un minimum se fait pointer du doigts !!


Au final, j'espère que cette expérience aura fait grandir Luis Enrique, qu'elle lui aura beaucoup appris (notamment l'aspect tactique et la préparation tactique) et qu'elle n'empêchera pas la Roma de grandir, maintenant qu'elle a enfin une équipe dirigeante avec un projet cohérent et des moyens en adéquations...

A titre personnel, si j'estime beaucoup Montella (un mec qui a claqué 4 buts dans la musette des voisins honnis c'est quand même quelque chose xD), je ne sais pas vraiment quoi penser de son probable retour à la Roma !! Premièrement, je ne peux m'empêcher de penser que cela ressemble à un pas un arrière (il remplace quand même le mec qui l'avait remplacé l'an dernier), il a certes plus d'expérience, mais seulement une année, si celle-ci a été honorable avec Catania, il n'a pas pu faire la fameuse et la plus difficile année de confirmation !! Deuxièmement, en tant qu'ex joueur de la Roma, j'espère qu'il aura le recul nécessaire pour faire les bons choix en-dehors de ses vieilles amitiés au moment de faire sa feuille de match (même s'il ne reste plus beaucoup de joueurs ayant porté le même maillot que lui), sans pour autant sombrer dans l'effet inverse en écartant un Totti en forme pour ne penser qu'au projet d'avenir... Mais troisièmement, je m'accroche à la jurisprudence Conte pour espérer un avenir plus radieux, car la Roma se retrouve dans le même cas de figure que la Juve l'an dernier (7è, pas de coupe d'europe et un projet à relancer).

Voilà c'est un peu long et je m'en excuse ! Je remercie ceux qui ont commenté et participé à ce sujet et je remercie Luis Enrique pour son travail, malgré un bilan mitigé, j'ai pris du plaisir à suivre certains match de la Roma, notamment contre la Fiorentina en Coupe d'italie ou contre l'Inter où on avait espéré que le projet était enfin lancé...
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

romulus
Jeune correct

Jeune correct
Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 15 oct. 2009, 08:34
Localisation : Changé

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar romulus » 18 mai 2012, 09:03

L'article est bien rédigé en effet!

Er Franzoso vous a livré les clés vues de l'intérieur, pour vous permettre de connaitre un maximum d'éléments.
D'ailleurs et tu l'a bien mentionné l'ami, on a exactement la même pensée sur Luis Enrique et la saison de la Roma.
Son départ me laisse un goût d'inachevé et une certaine amertume, je croyais dur comme fer à sa réussite et j'étais impatient de le voir à la tête d'une équipe renforcée par Sabatini au mercato, et une année de Calcio en plus dans la moteur.

Face à Bologne, on aura vu la réussite du schéma et de la mentalité de Luis au sommet, mais trop de fois on en aura vu les limites alors que la troisième place nous tendait les bras...

Tout n'est pas à jeter, je pense que tous auront beaucoup appris de cette année qui n'est pas une année perdue.
Maintenant, on ne peut pas se lamenter indéfiniment sur le départ d'Enrique et il faut aller de l'avant.

Concernant Montella, moi aussi j'ai adoré l'Aeroplanino, il ne serait pas juste que je porte un jugement sur les quelques mois qu'il a passé à la tête de la Louve dans un contexte délicat et en cours de saison, mais en me fiant à sa saison à Catane on pourra affirmer que c'est honorable.
Je reste néanmoins un peu dubitatif sur sa venue, disons qu'elle ne m'enthousiasme pas sans non plus m'affoler.

Et puis, Conte en effet a su magnifiquement mener la Juve au Scudetto alors wait and see ;)
Pour la gloire de Rome...

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 09 juin 2012, 11:45

Une interview de Zeman

Roma Coach Zdenek Zeman Talks Tactics


Image


Zdenek Zeman gave an interview to Roma Channel on Friday evening, where he went into details about his methods of working and some of his tactical choices that he will put into practice at Roma.


The coach began by clarifying a situation concerning Daniele De Rossi and where exactly he would be picked in his midfield trio.

"There was a big misunderstanding. I didn't say that he couldn't play as a mediano [form of defensive midfielder]. De Rossi isn't a regista in the form of [Andrea] Pirlo, but he can play in any midfield role. As a mediano he would give balance. We will see where I play him, it will depend on the squad I have at my disposal", Zeman told Roma Channel.

"Having a player providing balance in the middle means I can also have technical interni [the other two central midfielders]. In my midfield at Foggia I had a mediano who broke up play and two technical players like [Onofrio] Barone and [Igor] Shalimov. I don't see [Miralem Pjanic] as a deep mediano but rather as an interno. Maybe I'll try him and I'll like him as a full back. I don't think I will but anything could happen.

"I understand that [Luis Enrique's] attitude was based on ball possession. I, on the other hand, want a quicker style of football. If you ask me, if you have so much possession eventually the opponent will adapt themselves to it. And at that point it becomes difficult to attack a defence. Then, of course, it depends on the players that you have available to you.

"But I prefer to get rid of useless things. And a horizontal pass, if you don't have an opponent who is closing you down, is useless; it's just lending the ball. We must always do something that has a meaning.

"For me, shots from distance are shots of desparation. In my style of play there are three forwards who must always be given service to go towards goal. You cannot always achieve what you want. But in my teams the forwards have always scored goals. The result of an action depends on the team you have, from the work of the midfielders and the full backs. Here, I would like the full backs to participate in the move when they have the space to do so.

"I'll ask the players never to hoof the ball into the air, but rather to play with it. I know that this is not always possible but the point is this: we must look for the right answer, to always be available to our team-mates when they are in difficulty by offering them a possible pass. We always play in the same way [whether home or away], trying to implement our style of football. This often succeeded at Pescara, without having to make any special arrangements.

"At Lazio I didn't do them [pre-game ritiri]. But at Roma, I think it's useful to do them. As for the training sessions, I'm told that I'm old fashioned but I see now that everyone is going back to work from the start. I have never stopped doing this because physical preparation is at the heart of the season.

"There will be [two training sessions a day]. You have to work if you want to improve. The longer you work, the more you improve. I don't understand the debates about my gruelling preparations. I have come from other sports, where you train twice or three times a day, and no one has ever died".
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar ghyom » 09 juin 2012, 20:00

quoi NakS ?! T'as pas fait la trad. !!! Y a du relâchement !!! :p
Image

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 19 juin 2012, 19:03

Le retour d'er boemo, Zeman, à la Roma est une excellente nouvelle :) Cela va faire revenir du monde en tribune et surtout cela va permettre de voir des buts et du spectacle !!!

La saison qu'il a fait à Pescara permet d'avoir un certain avant goût de ce que seront les matchs de la Roma l'an prochain (90 buts marqués -meilleur attaque-, mais également 55 buts encaissés !!).

Espérons simplement que Zeman ait progressé tactiquement dans le secteur défensif et qu'avec une vraie défense digne de ce nom (là c'est le travail de Sabatini, qui doit faire un recrutement intelligent) il arrivera à limiter les buts concédés !!!

En tout cas, cette nomination apparaît comme un choix plutôt logique, si le jeu de Zeman diffère de celui de Luis Enrique (bien plus direct, plus vertical que les approches de l'asturien) la volonté d'aller de l'avant, de bien jouer, de prôner une ligne de conduite exemplaire et fair play, d'attaquer sans arrêt constituent des preuves d'une certaine continuité !!
En outre Zeman est reconnu pour son excellent travail de formation et sa faculté à lancer et faire exploser les jeunes joueurs (c'est lui qui a vraiment fait éclore Totti et lui a donné le capitanat à 21 ans seulement) sont des atouts pour la jeune équipe romaine (Lamela, Pjanic, Bojan, José Angel...) et surtout sa primavera reconnue comme une des meilleures de la Botte (ils ont d'ailleurs remporté la coupe d'Italie et la saison régulière en championnat).

Je tacherais de faire un petit article quant à l'approche tactique de Zeman et le nouveau schéma de la Roma, mais dès que j'aurais plus d'informations concernant ses intentions. S'il est évident qu'il jouera en 4-3-3, avec un pressing très haut, une ligne de défense situé au milieu de terrain... le reste est encore un peu flou. Quel rôle pour Totti (il semblerait qu'il ne veuille pas le faire jouer en prima punta, mais a-t-il la condition physique pour jouer sur les ailes ?) ? Qui en regista ? Qui en défense ?

Voilà plein de questions mais surtout beaucoup d'attente pour ce nouveau chapitre :D
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar ghyom » 19 juin 2012, 22:18

T'as du retard :p
ghyom a écrit :Oh ! Zeman à la Roma je dis "Oui ! Oui ! Et encore oui !" :clap: :clap: :clap: Il connait le club (entraineur pendant 2 ans), il a fait explosé Totti et l'a nommé capitaine. C'est un adepte du jeu offensif. Il est parfait pour repartir sur les bases laissées par Luis Enrique. On verra un petit peu comment se passe le mercato mais avec lui la Roma devrait pouvoir terminer entre la 2è et la 5è place.

ghyom a écrit :
Le retour de Zeman à la Roma ? :hum:
Soit ils finissent champions soit il se fait viré en decembre. Les 6 à 5 je suis pas sur que ça soit du gout des proprio.


Bah... 1) quand tu engages Zeman tu peux pas t'attendre à du 1-0. Tu connais sa philosophie de jeu. 2) les proprios ont fait le choix de Luis Enrique pour du beau jeu à tendance offensive, avec Zeman ils confirment leur volonté de jeu tourné vers l'attaque. 3) Zeman sait faire exploser les jeunes talents comme peu d'entraineurs le savent et avec les Pjanic, Bojan, Lamela et Borini il y a un beau potentiel. 4) Zeman est très apprécié à Rome où il a relancé une Roma 12è l'année précédente et en l'amenant 4è et 5è sur ses 2 années de présence sur le banc initiant la future période faste des années 2000. Donc personnellement ça m'étonnerait franchement qu'il se fasse virer en Décembre. Après je peux me tromper. Par contre vu son style de jeu il va falloir que la Roma investisse dans un ou deux défenseurs centraux qui n'ont pas besoin de déambulateurs. :lol:
Image


Retourner vers « Système Tactique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités