[TACTIQUE] [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Retrouvez ce qui touche au collectif approches, consignes collectives, formations, stratégies,..
Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

[TACTIQUE] [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 22 oct. 2011, 10:26

Discussion tactique : Rome ne s'est pas construite en un jou(eu)r


Image


Bonjour à tous,

......
Comme précisé dans mon post de présentation, je viens ouvrir un sujet de discussion concernant l'approche tactique de l'AS Roma. Cela fait un petit moment que j'ai envie d'écrire un tel sujet en évoquant le cas particulier de la Louve qui compose depuis des années avec le talent de l'enfant chéri de la ville et un remarquable trequartista, Francesco Totti. Cette envie ayant été très largement titillée lors de la lecture de plusieurs articles ici-même et notamment celui évoquant le fameux tridente italien en prenant pour exemple l'attaque romaine lors du dernier titre (Totti – Montella – Batistuta en 2001, 'mmazza che squadra O__o !!) et lors de la saison 2010/2011 (Totti – Vucinic – Borriello)
.




Image


......
Dans l'imaginaire collectif et même pour certains « spécialistes » du football, l'Italie c'est le catenaccio (remember l'Inter du génial franco-argentin Helenio Herrera), l'expression même de la tactique où la rigueur est élevée au rang d'art (Arrigo Sacchi of course) et un football donc résolument défensif et moins spectaculaire que ses cousins anglais, espagnols ou allemands. C'est souvent un raccourci un peu rapide et probablement de moins en moins vrai. S'il est impossible de nier l'importance de l'appareil tactique, qui est probablement travaillé plus que partout ailleurs, le calcio est depuis quelques années bien plus offensif et spectaculaire que les clichés ne le présentent ou les gens ne veulent bien l'admettre. Il suffit de jeter un coup d'œil aux résultats de la SERIE A de l'an dernier pour s'en convaincre :


ex:

  • Palermo 0 – 7 Udinese
  • A.C Milan 4 – 4 Udinese
  • Napoli 4 – 3 Lazio
  • Genoa 4 – 3 AS Roma

«En football, c'est la surprise, la vitesse et les variations inattendues qui ouvrent les chemins du but.» H. Herrera


......
L'an dernier, les jeux produits par l'Udinese et le Napoli ont suscités beaucoup de compliments. Spectaculaires, résolument offensifs, imprévisibles, techniques, portés sur l'attaque... les superlatifs n'ont pas manqué pour évoquer les matchs des coéquipiers de Toto Di Natale ou de Marek Hamzik. Toutefois, le jeu chatoyant n'a pas été uniquement l'apanage de ces deux équipes. En effet, depuis une dizaine d'année, les prestations et les séquences de jeu giallorosso sont très largement saluées par les observateurs, bien que cela soit accompagné d'un bémol puisqu'ils n'ont plus gagné le titre depuis 2001, finissant second six fois en huit ans !! Prends ça Poulidor !!





Image


......
L'étude du jeu romain de ces derniers années ne s'articule pas autour d'un schéma unique, inamovible et figé... Au gré des formes, des suspensions, des changements d'entraîneurs et des mouvements de mercato l'équipe a souvent été amenée à changer. Mais, il est possible de discerner un certain nombre de tendances et des caractéristiques propres à l'équipe romaine,


  • La première d'entre-elles est sans conteste le « beau jeu ». Ici il n'est pas question du tiki-taka de l'école barcelonaise (du moins avant la venue de Luis Enrique), ou bien d'un toque sud-américain ; le jeu romain est propre à cette équipe et s'inscrit dans l'idée de romanità chère aux romains de souche à savoir un jeu fait de possession, de longues courses latérales, d'un bloc équipe jouant souvent haut et de renversements de jeu incessant à travers des passes courtes ou directes ou longues qui sont assurées par l'habilité technique dans ces trois domaines de certains des joueurs clefs de l'effectif : De Rossi, Pizarro et surtout leur fantasista en chef, Totti. Il y a donc une alchimie entre la rigueur tactique italienne (bloc équipe) et un jeu plus créatif qui est autant la conséquence que la cause de la présence de leur mythique numéro 10. En effet, c'est autant pour Totti que ce système est en place, que parce qu'il est là qu'il existe.

  • Ensuite, le jeu giallorosso de ces dernières années s'est toujours construit sur un « back four ». Naturel certains me diront, mais cela n'est pas aussi évident que ça, sachant que subsistent encore durablement des défenses à trois dans la Serie A (Genoa, Napoli, Udinese, l'Inter récemment avec le malheureux Gasperini -ex Genoa-...), que le dernier titre romain s'est construit avec trois défenseurs axiaux et deux latéraux très offensifs (Chivu/Panucci, Aldair, Samuel – Candela et Cafù) et que la presse a récemment évoqué la volonté de Luis Enrique de tester ce genre de formation avec son équipe suite au mauvais départ pris par les coéquipiers de De Rossi.

  • « L'apport des latéraux » est indubitablement un point fort de la Roma comme précisé donc précédemment. Si l'arrière latéral offensif est devenu une arme de premier ordre dans le football moderne (avec sa tripoté de pistons brésiliens, Maicon, Daniel Alves, Marcelo voire Bastos..., suivant les pas des illustres R.Carlos et Cafù -ex romanista-), la Roma s'est toujours appuyée sur ce type de joueurs, soit parce qu'ils sont les seuls à occuper les ailes, soit parce qu'ils doivent soutenir les permutations et les « repiquages dans l'axe » des attaquants romains placés dans leurs couloirs (Vucinic/Taddei/Menez avant ; Osvaldo/Bojan/Taddei aujourd'hui voire Borriello qui a souvent tendance à chercher un peu d'espace sur les côtés).

  • L'existence « d'un milieu dense et technique », mais pas nécessairement physique. En effet, le jeu romain a une tendance naturelle à évoluer dans l'axe et la couverture des ailes (lorsque l'adversaire attaque/contre attaque, ou en cas de montée des latéraux romains) s'effectue généralement par les milieux de terrain. Ces derniers sont ce que les italiens appellent des mezzale, des joueurs qui ne sont pas uniquement des milieux de terrains, mais pas non plus des joueurs de couloirs. De Rossi est l'unique caution physique du milieu giallorosso, bien qu'il évolue dans un registre plus technique et moins puissant que les archétypes du poste (Makelele, Gattuso, Diarra...) ; sinon l'ensemble est généralement d'un excellent niveau technique (Perrotta, Pizarro, De Rossi, Simplicio, Brighi... sans compter les venue de Pjanic, Lamela ou encore Gago, dont les qualités techniques font qu'il est plus un milieu récupérateur/relayeur qu'une sentinelle marathonienne devant sa défense) et cherche à évoluer surtout en bloc et en combinaisons plutôt que procéder à un abattage en règle. Cela est notamment dut à la présence de joueurs dont les rôles ne sont pas entièrement axés sur la récupération, comme je l'ai déjà précisé, et qui préfèrent contrôler le milieux de terrain plutôt que de le dominer. Pour donner un exemple, c'est en opposition avec ce que demandait José Mourinho à ses joueurs à Chelsea ou même à l'Inter, qui procédaient à un verrouillage physique du milieu de terrain, le contrôle technique étant laissé à la charge des joueurs plus offensifs.

  • « L'attaque s'articulant autour de Francesco Totti ». C'est la dernière tendance et peut-être la plus importante du jeu romain. Même à 35 ans Totti est si fort et encore si important que sa place dans l'équipe ne fait aucun doute, quelque soit le schéma. Au regard de ses qualités, il est évident qu'il est l'incarnation même du rôle de trequartista. Chargé à la fois de faire jouer ses coéquipiers, de les faire marquer, d'orienter le jeu, comme de débloquer la situation lui même en étant à la conclusion des offensives. J'approuve donc l'analyse qui a été faite de son rôle sur le terrain par Naks, lui donnant le rôle d'attaquant de soutien. C'est sans conteste là où il est le plus fort et puis de toute façon lorsqu'il s'agit d'expliquer ce rôle dans FM c'est lui qu'on cite (avec Kaka) comme exemple contemporain. Ainsi, sa présence s'accompagne le plus souvent d'un ou plusieurs joueurs chargés de prendre les espaces qu'il peut créer par ses passes ou ses dribbles, ou encore de percuter pour servir dans les meilleures conditions leur capitaine.


Image Image




Par conséquent, les schémas privilégiés de la Roma ces dernières années sont au nombre de trois.

  • 4-2-3-1, pour certains un 4-6-0 quand c'est Totti qui occupe la place d'unique pointe
  • 4-1-2-1-2, assimilable et/ou modulable en 4-3-1-2
  • 4-3-3 ou selon son point de vue 4-5-1

......
Ce sont donc ces trois articulations que j'aimerais présenter en essayant de mettre en avant les forces de l'équipe, les liens et partenariats qui peuvent exister entre joueurs et propres à chacun de ces schémas. Cependant, avant d'évoquer les diverses compositions et les rôles spécifiques j'aimerais m'attarder sur trois joueurs en particulier, les trois sources de création de l'équipe, dans le but de voir comment il est possible de les faire évoluer ensemble : Francesco Totti, Daniele De Rossi & Davide Pizarro
.




Merci pour votre lecture,

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 22 oct. 2011, 10:26

Discussion tactique : Empereurs sur la ville - portraits « du blond, de la brute et de l'influant... »


Image






Image
Francesco Totti

......Pour analyser la particularité du jeu romain et son ADN, il est impossible de faire l'impasse sur celui qui est considéré comme un véritable Dieu vivant dans la cité éternelle : Francesco Totti. Il est né dans un des quartiers populaire de la ville et toute sa jeunesse il a été bercé par les exploits de l'incroyable équipe ayant remporté le titre en 1983, sous l'impulsion d'un des plus grands génies brésiliens, bien que souvent oublié et sous-estimé, de l'histoire : Falcao.


« Je crois que dans aucune autre équipe européenne, il y ait un Totti avec les caractéristiques de Totti. » Giovanni Trapattoni.


......Comme son talentueux prédécesseur, Totti est très clairement un joueur atypique. L'équipe doit se construire autour de lui et par conséquent il est autant la source de problèmes tactiques, qu'il ne participe à leur résolution. Ni véritablement un attaquant, ni véritablement un meneur de jeu, pas plus buteur pur, que seconde pointe à l'aise dans l'espace... il est donc l'expression même de ce que les italiens appellent un trequartista... Una false punta (false 9 en italien :p) qui se situe dans la zone ¾ du terrain, à la mi-chemin entre un milieu de terrain et un attaquant. En cela je rejoins l'analyse de Naks.

......Habituellement il est effectivement situé dans l'axe légèrement en retrait des attaquants, là où ses exceptionnelles qualités techniques, ses talents de buteur, ses capacités de dribbles et sa remarquable vision de jeu peuvent s'exprimer au mieux. Toutefois, pour avoir très souvent vu des matchs de la Roma, tant à l'Olimpico qu'à la télévision, la position de Totti n'est pas tant figée que cela et que le rôle « d'attaquant de soutien » dans FM ne le sous-entend, puisqu'il lui arrive très régulièrement de dé-zoner (Raymond & Nico si vous nous lisez...), s'exilant sur un côté ou un autre, là où son sens tactique lui indique d'aller pour mieux lancer certains joueurs affectionnant particulièrement le fait de prendre l'espace : Cassetti, Riise mais surtout Borriello, Vucinic ou encore Menez (José Angel, Osvaldo, Bojan, Lamela... cette année on l'espère).


« Ce garçon est un talent pur. » Carlo Mazzone.


......Là où j'aimerais apporter un bémol à l'analyse de Naks dans sa description du tridente, c'est dans l'effectivité actuelle de la position qu'il lui accorde (celle de soutien à la secunda punta et à la prima punta). C'est évidemment là qu'il a joué pendant une bonne partie de sa carrière et notamment lors du dernier titre en 2001 (moins mobile qu'un Montella et moins létal qu'un Batistuta, il avait néanmoins toutes les qualités pour les orienter, les assister mais aussi pour scorer à leur place si la situation l'exigeait). Toutefois depuis quelques années il évolue dans une position plus avancée tout en conservant le même rôle (attaquant de soutien mais plus dans l'optique du fantasista). D'une part pour des raisons d'âge évidentes mais aussi parce que son sens du but et ses statistiques (au minimum 15 buts par saisons depuis 9 ans !!... prends ça Gignac...) ont poussé ses différents entraîneurs à le placer dans cette position (le fameux 4-6-0 made in Spalletti). Cela se vérifie dans les compositions irl de la Louve mais également ingame où l'IA qui contrôle la Roma place invariablement Totti en pointe (position de BT avec le rôle d'attaquant de soutien et non à celle de MOC avec le même rôle) à côté d'un autre BT.


Un rapide coup d'œil sur ses techniques préférées :

  • tente souvent des ouvertures
  • tire de loin
  • aime lober le gardien
  • tente des coups francs lointains
  • joue les coups francs avec puissance






Image
Daniele De Rossi

......Daniele De Rossi, autre pur produit du centre de formation giallorosso et donc autre exemple de ce qu'est la romanità (né à Rome, formé à Rome, ayant joué toute sa carrière à Rome, dont le père est romain, ex joueur de la Roma et dans le staff actuel de la Roma), est le second joueur atypique de ma présentation.


« Je n'ai qu'un seul regret, celui de ne pouvoir donner à la Roma qu'une seule carrière ». Daniele De Rossi.


......« Capitano futuro », comme l'appellent les tifosi romains, a longtemps (et continue un peu) à être une énigme pour moi. Au regard de ses excellentes notes, de ses capacités indéniables, j'ai souvent eu du mal à le faire jouer dans les meilleures conditions et avoir ingame les rendements que l'on peut attendre de lui eut égard à son niveau, ainsi qu'à recréer ses prestations irl. Je pense que c'est là, la raison de mon intérêt des plus vifs quant à l'outil tactique de FM 11 et à ses innombrables possibilités. Ainsi, je me demande encore quel est le rôle fait pour De Rossi, mais plus encore quel est le rôle optimal fait pour lui dans les configurations types de la Roma (rappel : 4-2-3-1 / 4-1-2-1-2 / 4-3-3) et avec l'effectif en place.

......Pour tenter de trouver une réponse, je me suis d'abord un peu documenté sur Daniele De Rossi et les analyses qui lui sont dédiées. Ainsi, deux tendances se dégagent pour évoquer le numéro 16 romain : celle du centrocampista mediano et celle du regista.

......Le terme mediano désigne le milieu de terrain à vocation défensive chargé avant tout de récupérer le ballon et de le redistribuer rapidement. Il s'agit donc vous l'aurez devinez du milieu libéro dans FM.

......Le regista est aussi un joueur situé sur une ligne basse du milieu de terrain, généralement devant sa défense, mais avant tout chargé d'orienter le jeu de son équipe. S'il participe à la récupération du ballon et aux taches défensives, il a des qualités techniques, de relance et une vision de jeu qui sont plus développées qu'un milieu libéro traditionnel. En ce sens, le regista est la traduction italienne du meneur de jeu en retrait.

......De Rossi possède indéniablement les qualités d'un milieu de terrain défensif ou d'un milieu libéro. Ses notes en tacle, marquage, placement, force, anticipation, agressivité font de lui un des tous meilleurs à ce poste (cela est d'ailleurs confirmé tant irl qu'ingame, avec notamment les indications de FM scout où il est régulièrement cité comme le meilleur MDF du monde). Cependant, contrairement à d'autres MDF plus classiques, il possède également des notes très élevées en contrôle, passe, technique, tirs de loin, finition, collectif, sang froid... Ce sont ces notes là, ces aptitudes techniques et morales qui font que j'ai du mal à le considérer simplement comme un MDF et j'ai toujours quelques scrupules à me passer de ces attributs là en le cantonnant à un rôle purement défensif. Cela est confirmé par ses mouvements préférés, notamment déborde son adversaire, tente des passes de loin, dicte son rythme, apprécie les changements d'ailes voire tir de loin. Ces mouvements préférés font clairement penser à un rôle de regista pour De Rossi. C'est d'ailleurs dans ce rôle qu'il évolue depuis quelques matchs avec la Roma de Luis Enrique.


  • tir de loin
  • dicte son rythme
  • déborde son adversaire
  • tente des passes de loin
  • apprécie les changements d'aile





Image
David Pizarro

......Le chilien et le numéro 7 de la Roma est également un joueur à part. Décrits par de nombreux spécialistes comme faisant parti d'une « race de footballeurs » en voie d'extinction1, il est typiquement un regista à l'ancienne.

......À l'instar des autres prestidigitateurs de sa trempe et de son époque tels que Xavi Hernandez, Andrea Pirlo, Xabi Alonso ou encore Gaetano D'Agostino, il s'agit d'un milieu élégant, doué d'une technique individuelle bien supérieure à la moyenne, à l'aise dans les petits espaces, au sens tactique aiguisé et possédant une remarquable qualité de passe. Positionné à 40/50 mètres des buts adverses, il participe conjointement aux phases défensives et à celles offensives dans le seul but d'illuminer le jeu de son équipe.

......Accélérateur en chef du jeu romain, chargé d'en dicter le tempo, « er peque » affectionne tout particulièrement les passes en profondeurs et les longues transversales dans les pieds de ses attaquants. Jamais avare de dribbles courts, de gestes techniques soyeux, il est l'incarnation du meneur de jeu en retrait et le digne héritier, au même titre que Xavi, des illustres Suarez, Schiaffino, Liedholm, Falcao, Antognoni, Matthaeus, Gerson ou encore Redondo.

......En ce sens, Pizarro doit être considéré comme le métronome et l'organisateur du jeu giallorosso. Constituant ainsi la troisième source de créativité de son équipe, son positionnement et son rôle doivent être étudiés pour coïncider avec le jeu et les attributs de ses coéquipiers. N'étant pas un monstre de puissance, ni un joueur connu pour sa grande vélocité, il a, en toute logique, besoin d'un coéquipier l'épaulant dans la récupération (De Rossi/Perrotta) et capable d'aller latter quelques malléoles à sa place, mais également de mouvements autour de lui.


  • décroche pour récupérer le ballon
  • dicte son rythme
  • garde trop la balle
  • apprécie les changements d'aile





Merci pour votre lecture,

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 22 oct. 2011, 10:28

Discussion tactique : (R)évolution(s) tactique(s) à Rome


Image






......Depuis plus de quinze ans, les divers systèmes tactiques mis en place dans la capitale italienne avaient pour but d'utiliser pleinement le potentiel d'un de leurs joueurs d'exception Francesco Totti, placé au centre des attaques de la Roma, sans pour autant jouer systématiquement en pointe.


......Celui-ci, en position de soutien ou de buteur gêne considérablement les défenses adverses dans leur marquage par ses qualités techniques, de placement ou de passes.

......Le départ de « batigol » (dernier véritable « bomber » giallorosso pour les tifosi) des bords du Tibre conjugué aux blessures et méformes chroniques de « l'aeroplano », Vicenzo Montella, ont laissé l'attaque romaine quelque peu orpheline. Rapidement, Francesco Totti s'imposa comme seule véritable alternative au cruel manque de poids dans ce secteur. Les nombreux ratés des divers mercato romains en atteste : Carew, Nonda, Julio Baptista, Adriano (ou le joueur qui a mangé l'O Imperador qu'on connaissait)... Tout ceci a longtemps conditionné les dispositifs tactiques de la Roma.





Image





...... 1)le 4-2-3-1

......Spalletti fit une utilisation très large du 4-2-3-1, au même titre que Ranieri à ses débuts à la tête de la Louve, que certains n'hésitèrent pas à qualifier de 4-6-0. D'ailleurs, lors de l'arrivée de Ranieri, les tifosi affirmaient ironiquement que « l'entraîneur qui avait inventé une équipe sans attaquants venait d'être remplacé par celui qui ne joue qu'avec des défenseurs ».

  • Dans ce système, c'est Totti qui joue le rôle de prima punta, mais le plus souvent dans un rôle d'attaquant de soutien, distribuant autant de passes qu'il ne mettait de buts.
  • Il combine parfaitement avec un milieux offensif axial, Perrotta ou Aquilani, à la fois élégant et besogneux dont la principale tâche est d'alimenter Totti.
  • Les côtés sont occupés par des ailiers rapides chargés d'ambiancer les latéraux adverses en veillant à bien leur casser les reins (RIP Anthony Réveillère), Taddei / Mancini ou encore Giuly / Menez / Vucinic.
  • Ensuite, le milieu est cadenassé par la paire De Rossi / Pizarro formant un pivot ultra-complémentaire, l'un positionné en « chien de garde » ratissant autant qu'il ne dératise, l'autre dictant le tempo de l'équipe et orientant le jeu.
  • Enfin, la ligne défensive est classique, deux latéraux-pistons, Riise / Cassetti, combinant avec les ailiers (le « viking » étant par ailleurs chargé de faire valoir autant que possible sa frappe d'éléphant) et deux défenseurs axiaux aussi durs sur l'homme que propres à la relance, Mexes / Juan.


Image


Bilan : l'ensemble était plutôt cohérent et c'est ce qui a permis à la Roma de Spalletti de finir trois fois à la deuxième place entre 2005 et 2009. Toutefois pour espérer remporter le titre, il manquait un buteur d'envergure et probablement un milieu de classe mondial pour accompagner De Rossi.





......2) le 4-1-2-1-2


......Il s'agit du système utilisé assez régulièrement par Ranieri puis occasionnellement par Montella, je vous renvoie à l'analyse du tridente faite par Nak's pour les spécificité de celui-ci.

Image


Bilan : une fois encore l'ensemble fonctionnait bien et la Roma avec ce système pouvait logiquement espérer quelque chose... Cependant, une fois encore, il manquait peut-être un peu plus de « nombre et de qualité » au milieu de terrain (De Rossi, Pizarro et après le néant...) et les inexplicables passages à vide de Borriello et Vucinic ont évidemment pesé dans le classement final...



......3) le 4-3-1-2 / 4-3-3

......C'est l'animation que je souhaitais le plus développer et l'orientation privilégiée par Luis Enrique.

« Mon intention est celle d'apporter, ici en Italie, ce que j'ai appris au Barça durant toutes ces années, à savoir un football offensif réalisé à travers un jeu collectif plaisant » Luis Enrique.


......Le dessin tactique dressé par le disciple de Guardiola est limpide : sa Roma sera belle à voir jouer et tournée avant tout vers l'attaque.


......Les nouveaux dirigeants romains, Di Benedetto, Baldini et Sabattini en tête, sont allés le chercher à Barcelone pour cela. Convaincus par son travail, son projet de jeu et les valeurs qu'il incarne. Les premiers matchs de la saison, ainsi que le recrutement estival confirmèrent cette orientation... La greffe de l'ADN blaugrana semblait opérer : mise en place du 4-3-3 (dans toutes les catégories d'équipes), recrutement de joueurs doués techniquement, possession de balle, jeu court, pressing tout terrain...


......Les premiers matchs de la saison donnent un aperçu sur le « système » voulu par Luis Enrique. Dont voici les deux principaux schémas et les compositions types qui semblent se dégager.


......Schéma 1

Image


......Schéma 2

Image




......Cependant Luis Enrique ne tarda pas à s'apercevoir que le modèle de jeu barcelonais ne semble convenir qu'aux joueurs barcelonais. Pizarro, bien que très talentueux et ayant un jeu similaire, n'était pas Xavi ; pas plus que Pjanic n'était Iniesta ; Osvaldo ne pouvait pas faire du Villa et si Messi et Totti sont évidemment tous les deux des fuoriclassi, ils n'ont évidemment pas les mêmes caractéristiques. Seul De Rossi semble taillé (si ce n'est plus...) pour faire du « Busquets ».





Image


......Comment Luis Enrique a-t-il adapté son équipe ?

......Loin de renier son héritage catalan et encore moins ses idéaux footballistiques, il a tout de même opéré à certains réajustements,

  • en permettant à ses joueurs de jouer plus long, notamment pour profiter des qualités de Pizarro et surtout De Rossi (voire Pjanic et Totti) en la matière
  • associer la possession de balle voulue par Luis Enrique, à une certaine verticalité du jeu, toujours en rapport avec les caractéristiques de ses joueurs, pour faire un combo : jeu long + appels en profondeur (cf : premier but de Bojan sur une passe de De Rossi contre l'Atalanta)
  • optimiser au maximum la très haute technicité de son milieu de terrain : pour garder le ballon et le faire circuler De Rossi, Pjanic, Pizarro et Gago c'est du très très lourd
  • s'appuyer sur le jeu en triangle, selon un schéma bien défini pour articuler les mouvements de son milieu,
    → assurer une forte densité au milieu : l'adversaire ne doit pas être écrasé mais étouffé
    → imprimer un jeu rapide : le ballon doit circuler très vite
    → évoluer dans l'axe : libérant ainsi les ailes pour les latéraux et les attaquants
    → le tout ayant pour but de trouver le joueur seul, qui a su se démarquer : obliger les joueurs à sortir pour découvrir leur marquage
  • pour cela, le pressing doit être évidemment haut et pratiqué par toute l'équipe
  • octroyer plus de liberté à De Rossi, en lui permettant notamment d'avancer d'avantage et d'évoluer ainsi en vrai regista (tel un Pirlo)
  • construire invariablement son équipe autour de trois attaquants : même si l'absence de Totti entraîne la montée de Pjanic en tant que vrai trequartista en soutien des deux pointes
  • recentrer Osvaldo, qui avait un jeu trop prévisible et donc il était facile de le museler lorsqu'il était positionné sur l'aile droite de l'attaque romaine


Image





......C'est sur ces bases que s'articule la tactique de la Roma pour l'année en cours. Une fois encore la présence de Totti dans l'équipe constitue un problème tactique. Où le situer ? Quelle est sa position idéale sur le terrain dans l'organisation voulue par Luis Enrique ? Ce dernier semble lui donner un rôle à mi-chemin du « trequartista » et de la « prima punta », ce qui fait que l'organisation de l'équipe au cours du match oscille entre le 4-3-3 et le 4-3-1-2.





Merci pour votre lecture, et maintenant à vos commentaires, à vos analyses... J'aimerais connaître vos avis sur la question et vos propositions pour retranscrire cette tactique dans le FM...

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 22 oct. 2011, 11:27

Un texte de passionné, je suis ravi d'avoir pu lire un avis d'un fan, c'est toujours eux qui en parlent le mieux.

Je suis un fan numéro 1 de Pizzaro, comme de Scholes d'ailleurs. J'étais justement en train d'écrire sur cela dans mon sujet sur le 442 Diamant et le rôle du Regista. Pirlo, Xabi Alonso, Pizzaro, Scholes et d'autres sont parmi les seuls (j'en oublie bien sur) à proposer de la verticalité au jeu d'une position reculée en chef d'orchestre sans vraiment de capacités défensives. Certains classent De Rossi dans un rôle de mediano, mais comme tu le rappelles, ce terme est à connotation défensive et je préfère calsser De Rossi en Regista Moderne qu'en Mediano Complet. :D

Sinon tu parles du Suarez de l'Inter d'Herrera? La rampe de lancement pour Jair en tornante sur la droite et Corso sur la gauche dans un rôle dont j'ai oublié le nom, mais sans doute dans un style secunda punta. Belle référence historique en tout cas :love:
D'ailleurs, je suis d'accord avec toi, le catenaccio n'était pas si défensif que ça dans les tentatives de reproduction de ce système par d'autres équipes il manquait souvent Fachetti en latéral offensif, pendant gauche de Jair en tornante, qui a dit que la symétrie était synonyme d'équilibre...souvent l'interprétation était 5 défenseurs alors que pas du tout. La mauvaise réputation du catenaccio vient de la fin de l'époque Herrera, où ils n'étaient plus qu'une parodie de leurs principes de discipline défensive, de préparation psychologique et pharmacologique, le fameux café d'Herrera. Trop de discipline, trop d'isolement ont broyés cette équipe, preuve la finale de LDC face au Celtic dans les années 70 si je ne m'abuse, mais je m'égare.

Je lisais il y a quelques temps une interview de Villas-Boas qui regrettait ce manque de verticalité dans certaines équipes, à la fois dans la passe et le dribble. C'est un des raisons pourquoi le trident si bien implémenté est diablement efficace. Une combinaison léthale d'un avant prenant l'espace offensif, un trequartista prenant l'espace "créatif" et d'une percussion ou d'un déplacement créant ces espaces. Le regista se situe dans l'espace créatif bas. Le football, c'est simple espace et déplacement! Déstabiliser l'organisation, prendre l'espace et distribuer.
De Rossi est excellent en Regista Moderne ou "le retour du center half" comme le pratiquait Pozzo dans l'entre deux guerres avec son Metodo en W-W. Meneur de jeu en retrait soutien? Dans FM, ses tendances défensives et ses capacités mentales suffiront pour qu'il se "bride" tout seul, laisse le bien libre effectivement, il n'a pas un style énorme nan?

Pour Totti, il est dans le trequarti dans un rôle que l'on appelera le rôle à Totti, mi-chemin entre trequartista et secunda punta et je suis tout à fait d'accord avec ton analyse de sa position. Je pense néanmoins que dans les dernières années, et le 4-6-0 en témoigne, il y a une tendance chez certaines équipes à mettre leur meneur de jeu dans la position la plus haute de l'équipe et les attaquants en milieu offensif et sur les cotés qui donne plus ou moins naissance au false 9 il y a 2 ou 3 ans, au mon avis Totti suit cette tendance, soit par consigne du coach soit par "complémentarité naturelle et opportuniste" avec le déplacement de ses coéquipiers inspirant ainsi Spalletti à reconduire le système...

Je vais réfléchir à ce que tu proposes, sans doutes le relire aussi pour bien comprendre le concept, je ne suis plus la calcio aussi assidument qu'auparavant!

En tout cas, c'est un plaisir de lire de telles contributions. Excellent travail.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

Kroos'
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 4231
Enregistré le : 15 oct. 2009, 05:51
Localisation : Toulon (Var, 83)
Contact :

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Kroos' » 22 oct. 2011, 17:04

Un véritable plaisir de lire ton analyse, je ne suis pas assez le Calcio pour argumenter véritablement avec toi, je connais principalement les grandes lignes de la Roma.
Je vois que l'on a environ le même avis sur De Rossi in game, avec la peur de le brider techniquement, en revanche personnellement je ne le vois pas comme un Regista comme toi et NakS l'avait suggéré qui est pour moi clairement le rôle destiné à Pizarro. In game, il n'a pas les capacités du Box-to-Box que je pense il possède IRL, je le verrai plutôt donc comme une sorte de Milieu Axial - Défense/Soutien en MC, compère de Pizarro qui comme tu l'as dis a besoin d'un récupérateur à ses côtés, ou comme un Meneur de jeu en retrait - Soutien en position de MDc, afin d'apprécier sa qualité de passes.

Je répète que mon analyse est approximative, je ne vois pas assez souvent jouer la Roma pour vraiment être capable de définir un rôle à De Rossi ici, je vais aller à la pêche aux stats, position moyenne, etc... concernant Capitano futuro.

Une nouvelle fois bravo pour ce gros travail. :)

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 23 oct. 2011, 17:48

Bonsoir,

Merci à vous deux de m'avoir répondu... je suis content de voir que vous avez apprécié ce que j'ai écrit et que mes recherches vous ont plu.

Ça m'a pris un peu de temps... notamment du fait que je n'ai pas (encore) internet chez moi...

Naks, je suis du même avis que toi concernant les regista... c'est dommage qu'ils semblent être de moins en moins présent dans le football moderne (d'ailleurs si ça t'intéresse et si tu parles/comprends un peu l'italien je me suis pas mal inspiré de cet article http://www.sportmediaset.mediaset.it/calcio/articoli/articolo40111.shtmlpour étayer le rôle de Pizarro)... Et c'est toujours un plaisir de voir Xavi, Pizarro, Xabi Alonso ou encore Scholes l'an dernier d'être à la baguette de leurs équipes.

J'essaye surtout de voir comment il serait possible de retranscrire ces tendances dans FM (11 ou 12, vu que j'ai pu mettre la main sur le jeu il y a quelques jours). Et notamment de faire cohabiter autant de sources de créativité sur le terrain (Totti, Pizarro, De Rossi évidemment mais aussi Pjanic).

Dans l'immédiat et notamment suite aux réflexions menées depuis un mois j'envisage (dans un 4-1-2-1-2) quelque chose du genre,


    Stekelenburg
    ------
    J.Angel (arrière latéral offensif : attaque) - Kjaer / Burdisso - Heinze / Juan (défenseurs centraux : défense) - Cassetti (arrière latéral offensif : attaque)
    ------
    De Rossi (meneur en retrait: soutien)
    ------
    Gago (milieu récupérateur : soutien) - Pizarro (meneur en retrait : soutien)
    ------
    Totti (attaquant de soutien : attaque)
    ------
    Bojan (attaquant avancé : attaque) - Osvaldo / Borriello (attaquant complet / pivot /renard : ??)


Avec évidemment des aménagements en fonction des (mé)formes, suspensions, adversaires... avec Lamela et Pjanic substituables à Totti et Gago (Pizarro)...

Le but étant de demander aux latéraux de monter et de jouer les pistons (pour les changements d'ailes de De Rossi et Pizarro, mais aussi les décalages de Totti), de cadenasser le milieu de terrain (Pizarro et De Rossi orientant leur équipe : cherchant soit les latéraux et/ou Bojan de façon verticale, soit Totti pour lui permettre de déclencher les offensives, soit le "bomber" Osvaldo / Borriello pour conclure) et d'avoir Bojan qui prend la profondeur (cf : ses mouvements préférées).

Gago est chargé de récupérer mais surtout de participer à la conservation du ballon, en faisant apprécier ses qualités de passes et son jeu court (mouvement préféré : joue court et simple) pour donner rapidement aux deux meneurs en retrait.

Bojan devant lui s'écarter pour prendre les espaces.

Je ne suis pas sûr par contre de savoir comment articuler cela au mieux, et j'ai encore des doutes concernant Osvaldo... Évolue-t-il au mieux dans cette équipe en cherchant la profondeur mais toujours dans le sens du but ? Doit-on utiliser le fait qu'il soit relativement complet pour le mettre au centre des attaques ? (attaquant complet ou pivot)

Une chose est sûre, s'il faut se calquer sur le schéma de Luis Enrique, l'équipe jouera :


  • approche : fluide
  • mentalité : offensive
  • plus de pressing
  • plus expressif
  • marquage en zone

Enfin, je le vois comme ça... et je peux me tromper... je suis surtout curieux de connaître vos avis sur la question et vos propositions de schémas (je le rappelle le but de cet article est d'arriver à recréer le schéma actuel de la Roma pour l'appliquer ingame -et j'aimerais en faire une story ^^).

A vos impressions et merci pour votre lecture,

Er Franzoso

Image....Image....Image


PS :
NakS a écrit :
Un texte de passionné, je suis ravi d'avoir pu lire un avis d'un fan, c'est toujours eux qui en parlent le mieux.


Passionné oui... c'est le moins qu'on puisse dire... merci :blushing: :blushing: :love:
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

supmaite
Remplaçant

Remplaçant

Messages : 680
Enregistré le : 19 févr. 2010, 22:24

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar supmaite » 23 oct. 2011, 22:30

extraordinaire... je ne suis qu'un amateur du Calcio et j'avoue m'interressé plus à la tactique de la Juve, surtout cette année, dans l'étude du cas Pirlo. J'ai tout lu d'un coup et je suis assez admiratif de ce genre d'article, on y apprend énormément et j'ai encore pas mal appris... J'espère que tu nous proposera une suite ou un article dans le genre...
J'aimerai savoir faire ça moi même !!!!

Bravo!!!

kirikouestpetit
Jeune correct

Jeune correct

Messages : 15
Enregistré le : 26 juil. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar kirikouestpetit » 24 oct. 2011, 01:24

Quelques ajouts à ce papier intéressant :

Déja l'équipe évolue dans un faux 4-3-3. Totti n'est pas réellement derrière les 2 attaquants mais il décroche énormément. C'est assez flexible comme organisation parce qu'en phase offensive on se retrouve avec un 3-4-3, en construction avec un milieu en losange...

Alors De Rossi est bel et bien la rampe de lancement, le dépositaire du jeu. Il décroche très très bas pour relancer la balle, plus bas que les 2 axiaux. Le problème, c'est que FM ne permettra pas de faire ça. Il faudrait qu'on puisse écarter les deux axiaux, chose qui n'est pas possible il me semble, pour qu'ensuite De Rossi puisse décrocher prendre le cuir.

Ensuite la paire au milieu Gago - Pjanic s'articule assez classiquement de façon défensif/offensif. Pjanic joue près de ses attaquants et commence à développer une relation technique intéressante avec Totti. Donc si l'objectif est de retranscrire la tactique de Lucho, tu ne peux pas lui accorder le rôle de meneur en retrait.

Moi je partirai sur un 4-3-3 avec les 3 attaquants sur la même ligne. Totti en attaquant de soutien et les 2 autres en attaquants avancés. Un milieu avec DDR en meneur défense, Gago en milieu récupérateur et Pjanic milieu axial. Le reste du classique.

Je pensais essayer de retranscrire le plan de jeu de Luis Enrique de toute facon, j'essaierai d'apporter ma contribution au sujet

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 24 oct. 2011, 14:41

Pour que De Rossi face du Busquets en tant que 3ème DC, c'est peine perdue. Pour m'amuser j'avais essayé de mettre Mascherano, Busquets et Alves en...milieux défensifs, bien sur sans défenseurs centraux derrière :D ! Bon, c'était le bronx en défense, les MDefs n'agissent pas comme si ils étaient les derniers défenseurs, mais c'est une piste à travailler peut-être.

Coté formation, tu peux accentuer l'aspect offensif des latéraux en les poussant d'un car, vers l'avant, au niveau de De Rossi dans un 2-3-2-1-2, le 3-4-1-2 peut marcher aussi, j'avais fait une bonne saison avec cette formation en championnat dans une expérience Roma 2002, sauf que j'étais assez faible au milieu du terrain. Le mieux est quand même d'avoir un MDef à mon avis et le 2-3-2-1-2, voir un 4-3-1-2 classique, sont les meilleures solutions. Le 4-3-3 avec 3 BTs et un trequartista au centre, pourquoi pas, mais le replacement défensif du trequartista sera très faible. Je te conseille donc un MOC.

Pour les rôles, je suis a peu prêt d'accord pour ta base de travail, Gago peut-être en axial défense pour qu'il ne soit pas privé de liberté créative vu sa qualité technique, et puis il risquerait de trop presser avec un rôle de récupérateur ce qui est peut-être problématique dans un diamant. A voir avec son attribut agressivité. Le plus compliqué est de régler les 2 MCs dans cette formation, trouver l'équilibre défensif et offensif. J'en parlerai plus dans mon article sur le diamant, après le Regista et les latéraux offensifs.

Par contre pour ton approche, je ne suis pas sur que fluide soit le plus approprié sauf si tu souhaites l'équipe italienne typiquement coupée en 2 :D. Je partirai sur une équilibrée + expressif en liberté créative, pour mettre en valeur les flancs.
Tu as plus d'infos sur les approches ici
Je te conseille également la lecture du sujet sur la liberté créative si tu ne l'as pas fait
Et également, cet exemple de système de jeu où je détaille un peu plus le rôle de la mentalité et aussi sur les approches.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 27 oct. 2011, 14:37

Image





......Bonjour à tous,

......Merci tout d'abord à ceux qui m'ont répondu et qui ont posté sur ce sujet. Je suis content de voir que ce que j'ai écrit soit apprécié et permette un minimum de débat.

......Ensuite, je suis navré de ne pas avoir répondu plus rapidement... je n'ai toujours pas internet (*soupir de désespoir*) chez moi et j'ai travaillé toute la semaine. Je me prends un peu de temps pour vous répondre cet aprem.






supmaite a écrit :extraordinaire... je ne suis qu'un amateur du Calcio et j'avoue m'interressé plus à la tactique de la Juve, surtout cette année, dans l'étude du cas Pirlo. J'ai tout lu d'un coup et je suis assez admiratif de ce genre d'article, on y apprend énormément et j'ai encore pas mal appris... J'espère que tu nous proposera une suite ou un article dans le genre...
J'aimerai savoir faire ça moi même !!!!


......Merci pour tes compliments. Concernant une suite à cet article c'est évident que je souhaite continuer... au moins le temps d'arriver à modéliser un schéma ingame pour mon équipe préférée...

......Quant à savoir si je vais faire d'autres articles du genre... pourquoi pas... je n'y avais pas songé, mais c'est possible... tout dépendra du temps dont je dispose et du sujet...






kirikouestpetit a écrit :Quelques ajouts à ce papier intéressant :

Déja l'équipe évolue dans un faux 4-3-3. Totti n'est pas réellement derrière les 2 attaquants mais il décroche énormément.


......En effet, je suis tout à fait d'accord avec toi... je l'avais d'ailleurs précisé dans l'article, au même titre que je l'ai montré sur les schémas que j'ai posté. Totti se balade beaucoup, tant verticalement, qu'horizontalement... Jouant tour à tour tel une prima punta, une secunda punta et aussi comme un trequartista. Quand il joue, l'équipe évolue constamment entre un 4-3-3 et un 4-3-1-2. Toutefois quand c'est Pjanic qui remplace numériquement Totti (comme en ce moment, vu qu'il est blessé... mais pas Lamela, qui joue comme un attaquant, cf : contre Palermo), là il y a clairement un joueur en retrait des deux pointes.


kirikouestpetit a écrit :C'est assez flexible comme organisation parce qu'en phase offensive on se retrouve avec un 3-4-3, en construction avec un milieu en losange...


......Je suis d'accord avec le fait que l'organisation est plutôt flexible, mais je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi tu parles d'un 3-4-3 en phase offensive ? Quel arrière monte d'un cran pour se greffer au milieu ? A mon sens en phase offensive, on serait plus proche d'un 2-3-2-3 / 2- 5 -3...


kirikouestpetit a écrit :Alors De Rossi est bel et bien la rampe de lancement, le dépositaire du jeu. Il décroche très très bas pour relancer la balle, plus bas que les 2 axiaux. Le problème, c'est que FM ne permettra pas de faire ça. Il faudrait qu'on puisse écarter les deux axiaux, chose qui n'est pas possible il me semble, pour qu'ensuite De Rossi puisse décrocher prendre le cuir.


......De Rossi est clairement la rampe de lancement... quant à savoir s'il est possible de lui octroyer ce rôle ingame je t'avoue que je ne sais pas si c'est possible... d'où ma présence ici ^^


kirikouestpetit a écrit :Ensuite la paire au milieu Gago - Pjanic s'articule assez classiquement de façon défensif/offensif. Pjanic joue près de ses attaquants et commence à développer une relation technique intéressante avec Totti. Donc si l'objectif est de retranscrire la tactique de Lucho, tu ne peux pas lui accorder le rôle de meneur en retrait.


......Pour Pjanic je suis d'accord avec toi... je le considère évidemment plus comme un meneur avancé... j'évoquais le rôle de meneur en retrait notamment pour Pizarro en fait (étant adepte du turn-over, et l'effectif de la Roma le permettant cette année, je pense notamment tourné ainsi en fonction des rencontres et des blessures/suspension).


kirikouestpetit a écrit :Moi je partirai sur un 4-3-3 avec les 3 attaquants sur la même ligne. Totti en attaquant de soutien et les 2 autres en attaquants avancés. Un milieu avec DDR en meneur défense, Gago en milieu récupérateur et Pjanic milieu axial. Le reste du classique.

Je pensais essayer de retranscrire le plan de jeu de Luis Enrique de toute facon, j'essaierai d'apporter ma contribution au sujet


......Merci de vouloir apporter ta contribution... c'est exactement ce que j'attendais en venant... concernant le schéma... dans le 2011 j'ai fait une demi saison de test avec un tel schéma, Totti en attaquant de soutien sur la même ligne que Bojan et Osvaldo/Borriello et les résultats étaient assez mitigés j'avoue (bon probablement aussi que mes consignes n'étaient correctement adaptées).






KaZz-` a écrit :Très belle initiative de ta part, je l'ai lu en Z, mais dans la forme et la connaissance , c'est super bien fait. je ne pourrais malheureusement pas t'apporter plus d'aide.

Cependant j'ai hâte de voir le retranscription sur le jeu, afin d'apporter mes impressions.

Et en même temps, penses tu apporter d'autres sujets de ce genre ?
Si la qualité et ta connaissance d'autres systèmes t'intéressent, je pense qu'ils seront tous les bienvenus. Et heureux de ta participation à notre communauté.


......Concernant la retranscription dans le jeu, je m'y emploie... mais j'espère un peu d'aide également, c'est pour ça que je suis venu débattre ici :)

......Quant à apporter d'autres sujets du genre... je vais y réfléchir... dans l'immédiat, j'ai un peu plus de connaissances dans le calcio donc je pense peut-être refaire quelque chose du genre avec une autre équipe... Evidemment pas la Lazio (^^), bien que l'organisation de l'équipe actuelle peut-être un sujet intéressant... probablement plus l'Udinese, voire le frère ennemi napolitain.







NakS a écrit :Pour que De Rossi face du Busquets en tant que 3ème DC, c'est peine perdue. Pour m'amuser j'avais essayé de mettre Mascherano, Busquets et Alves en...milieux défensifs, bien sur sans défenseurs centraux derrière :D ! Bon, c'était le bronx en défense, les MDefs n'agissent pas comme si ils étaient les derniers défenseurs, mais c'est une piste à travailler peut-être.


......Je suis assez d'accord... j'envisageais plus un rôle de "libéro offensif" placé en sentinelle devant la défense... vu ses qualités techniques et de percussions (cf : mouvements préférés, déborde son adversaire), capable à la fois de récupérer le ballon, de le porter haut, mais aussi de jouer les "rampes de lancements"... Bon ça je suis sûr qu'il n'existe pas de rôle adéquat dans FM pour le retranscrire tel quel, mais je me demandais si c'était peut être possible d'y arriver en bidouillant les consignes individuelles de façon pas très très orthodoxes... ?!?! ^^


NakS a écrit :Coté formation, tu peux accentuer l'aspect offensif des latéraux en les poussant d'un car, vers l'avant, au niveau de De Rossi dans un 2-3-2-1-2, le 3-4-1-2 peut marcher aussi, j'avais fait une bonne saison avec cette formation en championnat dans une expérience Roma 2002, sauf que j'étais assez faible au milieu du terrain. Le mieux est quand même d'avoir un MDef à mon avis et le 2-3-2-1-2, voir un 4-3-1-2 classique, sont les meilleures solutions. Le 4-3-3 avec 3 BTs et un trequartista au centre, pourquoi pas, mais le replacement défensif du trequartista sera très faible. Je te conseille donc un MOC.


......Pour être honnête, placer les latéraux un cran plus haut, dans le but d'arriver à un 2-3-2-1-2 j'y avais pensé et j'ai également fait une demie saison test avec ce schéma... j'obtenais plus ou moins les effets recherchés pour les latéraux, c'était en revanche également plutôt faible au milieu malgré la qualité en présence. Une fois encore, j'ai mis ça sur le compte de quelques réglages individuels qui n'étaient pas optimaux ou alors mal coordonnées avec l'ensemble du schéma mettant à mal l'équilibre collectif de l'équipe.


......J'ai disposé ainsi mes joueurs, notamment par peur du replacement défensif des latéraux, et aussi pour ne pas "effrayer" les lecteurs avec seulement 2 "véritables défenseurs"... Mais je suis totalement ouvert à cette éventualité, et personnellement ça ne dérange pas, bien au contraire.


......Concernant l'attaque... probablement que dans un souci d'équilibre un MOC serait mieux... toutefois concernant son impact défensif, celui de Totti, il est assez marginal en vrai (disons qu'il va au pressing et au contact, mais de façon intelligente, quand il est sûr de "grapiller" la balle pour se créer une occasion, ou de façon pas du tout intelligente quand il est frustré par le score et qu'il n'a qu'une envie, celle de mettre une latte à Balotelli ^^) ; quant au jeu, ses notes physiques, son âge et la tendance naturelle du jeu à faire décroître très rapidement les aptitudes et les notes des trentenaires font qu'il sera très difficile de lui demander un gros replis défensif et un pressing correspondant à ce que Luis Enrique a inculqué à son équipe. Mais je pense effectivement que le replacement défensif serait meilleur en position de MOC.

......A ce sujet, je me demande comment il serait possible de lui demander de "faire du Totti" dans le jeu, en cherchant au maximum les possibilités de "coulisser verticalement" pour s'intercaler entre les deux buteurs pour soit scorer lui même, soit orienter ses partenaires ??


NakS a écrit :Pour les rôles, je suis a peu prêt d'accord pour ta base de travail, Gago peut-être en axial défense pour qu'il ne soit pas privé de liberté créative vu sa qualité technique, et puis il risquerait de trop presser avec un rôle de récupérateur ce qui est peut-être problématique dans un diamant. A voir avec son attribut agressivité. Le plus compliqué est de régler les 2 MCs dans cette formation, trouver l'équilibre défensif et offensif. J'en parlerai plus dans mon article sur le diamant, après le Regista et les latéraux offensifs.


......Là encore je suis d'accord et c'est un des problèmes majeur dans mon équipe je pense... comment ajuster les deux milieux centraux, mais surtout faire en sorte que les trois coulissent de façon symétrique, sans créer de rupture... Pour ceux qui ont vu la stracittadina (le derby romain), et notamment les 20 dernières minutes, mais Luis Enrique a su le faire pendant presque tout le match, le milieu romain a su correctement contrôler les débats, faisant admirablement tourner le ballon entre De Rossi, Pjanic, Pizarro (Perrotta avant) et Gago... Les joueurs de la Lazio n'ont pas existé lorsque la mécanique fonctionnait et c'était beau à voir. Les deux buts ciel et blanc sont d'ailleurs venus lorsque sont intervenues deux ruptures de cet équilibre (mauvais pressing et inattention sur le premier ; perte de balle et mauvais placement sur le second).



NakS a écrit :Par contre pour ton approche, je ne suis pas sur que fluide soit le plus approprié sauf si tu souhaites l'équipe italienne typiquement coupée en 2 :D. Je partirai sur une équilibrée + expressif en liberté créative, pour mettre en valeur les flancs.
Tu as plus d'infos sur les approches ici
Je te conseille également la lecture du sujet sur la liberté créative si tu ne l'as pas fait
Et également, cet exemple de système de jeu où je détaille un peu plus le rôle de la mentalité et aussi sur les approches.


......Pour l'approche que j'ai choisi... je plaide coupable... plus qu'un raisonnement pratique en fonction des joueurs, du système et de l'appareil tactique de FM ; c'est une traduction de l'analyse propre faite par Luis Enrique qui m'a fait penser à cette approche. Dans ses nombreuses interview ou analyses, le coach de la Roma évoque toujours la recherche d'un système fluide, d'un jeu fluide et d'une équipe ou chacun évolue ensemble... c'est là, la raison de cette approche...

......N'étant pas sûr de saisir toutes les subtilités de chacune des approches proposées par le jeu (malgré mes lectures des posts que tu m'as suggéré) je reconnais que je peux me tromper...

......Je reconnais que c'est un aspect du jeu que je ne maîtrise pas comme je le voudrais ou du moins pas autant que toi... une fois encore, c'est la raison de ma venue ici ^^ et j'espère pouvoir combler ce manque. Je visualise le rôle des joueurs sur le terrain, ainsi que les relations qu'ils ont entre eux... la retranscription ingame et la modélisation sur FM pose un peu plus problème.





......Merci une fois encore pour votre lecture, j'espère qu'on pourra continuer à alimenter le débat...

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 28 oct. 2011, 12:20

Aucuns problèmes, je vais t'aider personnellement du mieux que je peux pour traduire les concepts du jeu en concepts réel, pour c'est le coeur d'une simulation.


Tout d'abord, mais Kirikou te répondra mieux que moi sur ça, il parle d'un 3-4-3 en considérant que depuis le 4-3-3, les 2 latéraux sont au niveau de tes 2 milieux centraux et que ton milieu défensif recule et s'insère entre les 2 DCs pour former une défense à 3, tu as donc un 3-4-3.

Pour reproduire ce rôle de milieu défensif qui s'insère entre les 2 DCs, eux-même s'écartant sur les cotés...c'est très difficile, il faut être conscient que ça ne sera jamais aussi fluide qu'en réalité et sans doutes au prix de concession importantes sur les autres consignes.
Partant de la position MDef, Le réglage de base influent sur le positionnel pour ton milieu défensif serait en gros:


- Décrochages: rarement
- Mentalité: faible
- Technique préférée: Reste toujours en défense, décroche pour chercher le ballon (comme Xavi je crois)
- Relance du gardien: si tu peux, choisi De Rossi

Pour les 2 DCs

- Décrochages: rarement
- Emmener le ballon: parfois
- Mentalité haute
- Décrocher de son poste: oui
- Largeur: Appels sur les cotés, plus pour l'idée car les faits, ça n'a quasiment aucun impact sur les joueurs centraux


En partant de la position Libéro, bah libéro offensif attaque avec une ligne de défense basse (tu cherches à lui laisser de l'espace devant tes 2 DCS) et mentalité assez haute/décrochages parfois pour les milieux (également afin de laisser de l'espace)
Même raisonnement si tu le met en position de DC, consignes identiques à celles du libéro offensif. De tête pour les principales ça devrait être quelque chose du style.

- Mentalité : Identique à celle de tes attaquants
- Liberté créative élevée
- Passes: Mixte à tendance directe (dernier cran en "varié" en augmentant le curseur avant "direct", vers les 13 crans je crois)
- Décrochages : Souvent
- Emmener le ballon: Parfois
- Passes en profondeur: Souvent
- Tirs de loin parfois
- Rôle libre: oui
- Marquage: Zone
- Marquage Strict: non
- Consigne d'équipe: De Rossi en meneur de jeu

(EDIT: Pour plus de détails, si tu n'as pas le jeu sous les yeux.)

Pour tes latéraux, la base c'est le rôle de latéral offensif. Après tu peux bidouiller si tu veux, mais normalement tu as déjà tout ce qu'il faut dans le rôle comme bonne base. Qu'est ce que tu attend d'eux comme comportement?
Pour la position, tu n'as pas trop de soucis à te faire je pense, au niveau des DCs ou un cran plus haut, tu ne verra pas trop la différence, ils sont juste plus haut plus tôt.


Pour Totti et coulisser verticalement, il te faut une mentalité entre celle des attaquants et celles des milieux et décrochages sur parfois et un rôle libre.

Le réglage des 2 MCs, c'est la clé de le formation, vraiment. Comme tu dis, c'est très fragile et c'est souvent problématique. En gros, le MC doit défendre 2 positions en même temps. Dans l'axe et devant son latéral. Si tu presses trop, il ouvre l'axe pour l'adversaire, tu ne presses pas assez, son latéral est exposé... C'est pour ça que jouer avec un MDef est plus stable dans le jeu avec ce système que jouer avec 3 DCs, même en stoppeur ou ce que tu veux, la ligne défensive fera qu'a un moment ou à un autre, personne ne couvrira si un de tes milieux est trop excentré.

Mon conseil, il faut mieux ne pas avoir assez de pressing que trop de pressing. Avec cela, tu insistes sur ta forme défensive avec tes 2 MCs qui protègent le milieu et qui si besoin vont défendre les cotés. Car la priorité c'est la défense de l'axe car les centres sont en général moins dangereux qu'une incursion plein axe. D'où l'intérêt d'avoir un MDef et des DCs bon dans le jeu aérien. Le rôle de milieu récupérateur est à éviter dans un premier temps, à mon avis passe par le rôle de milieu axial et ajuste si besoin à partir de là.
Le prochain article dans mon sujet sur les milieux axiaux du 4-4-2 diamant seront sur ce sujet.


Et enfin, pour l'approche, c'est une réflexion qui est je te l'accorde un peu plus compliquée puisque c'est la structure de ton équipe. L'important c'est de bien regarder mes schémas avec la répartition de la mentalité pour chaque approche, et de savoir que la mentalité correspond grossièrement à la prise de risque du joueur dans ces actions.

Si je t'ai proposé équilibré, en partant sur un 4-3-3, c'est pour que tu aies ton triangle défensif (DC x2 + MDef) à la mentalité la plus basse de l'équipe pour tendre vers ce comportement en 3-4-3 qu'évoquait fort judicieusement kirikou. Dans la même idée, tes 2 latéraux en tache soutien (voir attaque) auront une mentalité plus élevée que celle de tes DCs + MDef et quasiment la même que celle des milieux, toujours dans le but de faire en mouvement ce 3-4-3. Puis tes 2 avants, en tâches attaques et Totti en rôle de Trequartista qui sera donc avec une mentalité inférieur à celle des avants, mais quand même supérieure à celle des milieux en tâche soutien...je ne sais pas si c'est très clair! En gros, ce devrait te faire

DC: X
MDef: X
Latéraux: X+3
Milieu: X+3
Trequartista: X+4 (en fait X+6 -2)
Avants: X+6

Ajoute à cela l'impact des décrochages, en gros "rarement" = avoir le jeu devant, "parfois" = être au niveau du jeu, "toujours" = être devant le jeu.

En espérant d'avoir aidé un peu :)
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 01 nov. 2011, 20:37

......
Merci pour tous tes précieux conseils, je vais tenter de mettre sa en application et de vous proposer rapidement une tactique. En espérant que vous me donneriez encore vos avis, vos conseils et vos suggestions.


......
J'ai hâte de lire ton prochain article concernant le 4-4-2 en diamant, notamment pour voir comment orienter mes deux MCs.





NakS a écrit : Après tu peux bidouiller si tu veux, mais normalement tu as déjà tout ce qu'il faut dans le rôle comme bonne base. Qu'est ce que tu attend d'eux comme comportement?


......A vrai dire, ils se comportent déjà comme je voudrais, je veux qu'ils prennent le couloir, animent les ailes, n'oublient pas trop le replis défensif et proposent des solutions au porteur du ballons pour se dégager d'un gros pressing dans l'axe... Bref en gros ce qu'ils font avec le rôle de bases (plutôt attaque, soutien voire automatique ?)





......J'aurais aussi voulu connaître ton opinion les derniers détails de la tactique. En terme de rythme, de largeur et de la ligne de défense quelles sont les meilleures options d'après toi ?

  • le jeu romain alterne entre la largeur et la profondeur ; usant à la fois des ailes mais aussi de l'axe (avec, d'après moi, une très légère tendance à jouer dans l'axe)
  • concernant le rythme... là j'avoue n'avoir aucune idée... je sais qu'il faut faire un choix entre jouer vite pour surprendre l'adversaire au risque que les passes soient moins précises et inversement, mais concernant la Roma de Luis Enrique je ne sais pas très bien comment orienter le curseur... bon un rythme très élevé ne me semble tout de même pas le choix le plus judicieux.
  • pour la ligne de défense, idem je n'ai trop d'idée, même si d'après moi elle n'est pas trop basse non plus, je n'ai pas l'impression que la Roma cherche à jouer en contre, d'autant que ça ne serait pas logique avec le pressing voulu par Luis Enrique.
  • à ce sujet,


NakS a écrit : Mon conseil, il faut mieux ne pas avoir assez de pressing que trop de pressing. Avec cela, tu insistes sur ta forme défensive avec tes 2 MCs qui protègent le milieu et qui si besoin vont défendre les cotés. Car la priorité c'est la défense de l'axe car les centres sont en général moins dangereux qu'une incursion plein axe. D'où l'intérêt d'avoir un MDef et des DCs bon dans le jeu aérien. Le rôle de milieu récupérateur est à éviter dans un premier temps, à mon avis passe par le rôle de milieu axial et ajuste si besoin à partir de là.


......je m'interroge encore sur la mentalité à adopter concernant le pressing, est-ce que je laisse les « consignes collectives » sur « plus de pressing » ? ou alors dois-je les adapter pour arriver à ce que tu me conseil ?





NakS a écrit :Pour Totti et coulisser verticalement, il te faut une mentalité entre celle des attaquants et celles des milieux et décrochages sur parfois et un rôle libre.


......C'était ce que je voulais faire, et des différents essais effectués, j'ai réussi à obtenir cela de lui :) Juste, quitte à passer pour un idiot, qu'entends-tu par « un rôle libre » ?





......
Merci une fois encore pour votre lecture, j'espère qu'on pourra continuer à alimenter le débat... est-ce que d'autres personnes souhaitent intervenir et donner leur avis ? Je suis ouvert à toutes les suggestions ?


Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

supmaite
Remplaçant

Remplaçant

Messages : 680
Enregistré le : 19 févr. 2010, 22:24

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar supmaite » 02 nov. 2011, 07:13

rôle libre: décrocher: oui

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar Er Franzoso » 02 nov. 2011, 22:14

Merci :)

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [IRL] analyse tactique : schéma(s) de l'AS ROMA

Messagepar NakS » 08 nov. 2011, 10:18

En terme de largeur, je partirai sur quelque chose d'assez élevé (16-18). En effet tu as une formation assez étroite par nature et tu souhaites éviter que ce soit trop facile de faire le pressing contre toi, de plus tu défends naturellement bien le centre, mais mal les ailes, avoir un peu plus d'espace dans la latéralité ne serait pas une mauvaise chose. Tu vois l'idée?

Concernant la ligne de défense, je partirai sur une ligne un peu plus basse que celle par défaut de ta stratégie. Par exemple, ta ligne de défense en "normal" est X, tu la positionne à X-3. L'idée est aussi de donner de l'air à tes milieux dans la verticalité, mais aussi de "laisser venir" le pressing adverse sur ta ligne de défense et étirer verticalement l'équipe adverse et donner ainsi de l'espace à des milieux.

Concernant le rythme, un peu élevé que celui par défaut de ta stratégie, dans la même logique que ta ligne de défense. Si X est ton rythme par défaut, tu te situe à X+3. L'idée est surtout pour le milieu de terrain, tu joues en rang serré, ce qui signifie que l'adversaire à moins de chemin à faire pour te presser. En quelque sorte tu ajuste ton rythme à l'intensité du pressing adverse (c'est à dire de ton temps sur le ballon) et tu surveilles en même temps du % de passes (en dessous de 75% pour ton équipe, c'est pas bon).

Pour le time wasting, un peu plus élevé que celui par défaut de ta stratégie (à X+3 voir X+5); l'idée est de ne pas trop se presser pour marquer (à ne pas confondre avec le rythme) et de faire un peu tourner le ballon à un bon rythme (mentalité contre - normal - contrôle) , faire que l'adversaire te presse un peu et altère sa structure défensive, mais avec ton rythme élevée, liberté créative haute quand une ouverture se présente, tu y va comme une flèche. C'est la philosophie Barca, une stratégie moyennement offensive (normal, voir contre), un rythme plus élevé et un gain de temps plus élevé.

Pour le "plus de pressing", je ne te le conseille pas si tu joue avec une ligne plus basse que par défaut. De toute manière je te recommande pour la ligne défensive et le pressing d'utiliser les consignes du banc de touche :)

En espérant t'aider dans ton projet :)

EDIT: Liens complémentaires

TTF'09: Adapter son système de jeu
TTF'09: Pressing
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements


Retourner vers « Système Tactique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité