[Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Retrouvez ce qui touche au collectif approches, consignes collectives, formations, stratégies,..
NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

[Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar NakS » 18 oct. 2011, 12:34

Le 4-4-2 Diamant en détails



Introduction

Le 442 diamant est une formation pour le moins curieuse à cause du fait qu’elle apparait de manière discontinue au fil du temps. Cette formation n’appartient pas dans son évolution au vaste panorama de l’histoire tactique. Cela n’a jamais semblé être non plus l’idée révolutionnaire d’une seule et même personne mais plutôt le résultat secondaire d’une autre évolution et d’une manière générale, cette formation n’a jamais connu de succès sur le long terme comme un 4-4-2 par exemple. Ce qui suggère qu’elle peut être d’utilité limitée.

La première équipe a avoir effectivement mis en place un milieu avec un joueur bas devant la défense, un créateur dans une position plus avancée et deux joueurs faisant l’essuie-glace de part et d’autre semblerait être Flamengo. Dans un processus qui débuta à l’aube de la 2ème guerre mondiale, en plein essor du W-M (3-2-2-3). Flash back.


Du W-M au 4-2-4

Dans ses projets de développer au mieux son club, le président de Flamengo José Bastos Padilha recherchait un entraineur européen. Il en trouva un en la personne du hongrois Dori Kruschner, qui était alors bien heureux d’échapper à l’antisémitisme ambiant dans son pays natal pour l’Amérique du Sud. Il arriva à Rio de Janeiro en 1937, mais sa volonté d’introduire le W-M fut endiguée par une culture footballistique brésilienne méfiante de tout ce qui pourrait étouffer la créativité naturelle et le talent d’improvisation. Cela est d’ailleurs toujours valable comme Dunga a pu le constater avec son approche "germanique" de la sélection Auriverde.

Image
La formation W-M numérotée à l'anglaise


Joueurs, supporters et journalistes raillaient alors ouvertement le travail de l’entraineur hongrois, leurs doutes catalysèrent la rébellion de son entraineur-adjoint, Flavio Costa, qui avait été mis à l’écart pour laisser la place à Krurschner. Finissant 2ème du championnat Carioca en 1937, Flamengo perdit 2-0 contre Vasco de Gama dans le match d’ouverture de la saison suivante, le match inaugural du stade Padilha’s Estadio de Gavea, et Kurschner fut licencié. Après une pige à Botafogo, il tombit malade et mourut en 1941.

Costa, pendant ce temps, retrouva ses fonctions d’entraineur de Flamengo. Il était lentement devenu convaincu des mérites du W-M, mais étant arrogant et orgueilleux, ne souhaitait pas l’admettre et déclara donc avoir imaginé un système entièrement nouveau – La diagonale.

Image
L'évolution vers le diamant puis le 4-2-4
Rouge : Diagonale
Noir: Diamant


Simplement, il considéra le carré central du W-M et l’inclina pour le faire devenir un parallélogramme, avec l’intérieur gauche avancé derrière l’avant centre dans la position de “punta de lanca” rendue célèbre par Pelé, l’intérieur droit se place en retrait, le demi gauche au niveau de l’intérieur droit et le demi droit devant la défense à 3. (Le sens de rotation peut-être inverse suivant les joueurs pour rendre le coté droit plus offensif). Cette formation n’est pas sans rappeler d’ailleurs le 3-4-3 diamant mis en place récemment par Pep Guardiola où le 3-3-1-3 de Van Gaal à l’Ajax du milieu des années 90.

Bien évidemment, et même dans le W-M classique, il était commun pour l’un des intérieurs d’être plus offensif et donc plus haut, ou de l’un des demi d’être plus défensive et donc plus bas – A Arsenal dans les années 1930 par exemple, le demi-gauche Wilf Copping jouait en retrait, permettant à Jack Crayston, le demi-droit, plus de libertés offensives.

Mais Costa l’officialisa et le formalisa, et comme Flamengo était alors une équipe victorieuse, son milieu en losange se popularisa. Mais progressivement, le losange fut étendu un petit peu plus, jusqu’à ce que le 3-1-2-1-3 devienne effectivement le 4-2-4, le système utilise par le Brésil pour remporter la coupe du monde en 1958…


Image
Formation en 4-2-4 du Brésil lors de la coupe du monde 1958



Enganche et holding midfielder

Le diamant disparu ensuite de la circulation, réémergeant seulement de temps à autres dans les années 60. Cela devint alors commun dans le 424 pour l’un des milieu de terrain de rester en retrait, en protection de la défense à 4 – Antonio Rattin d’Argentine étant un des premiers à incarner ce rôle. Progressivement, les avants commencèrent à décrocher plus bas. L’Argentine, réagissant à l’électrochoc de la défaite 6-1 contre la Tchécoslovaquie pendant le coupe du monde 1958, furent parmi les premiers à expérimenter puis à adopter cette approche plus défensive. Leur obsession avec le numéro 10 (Enganche) subsista malgré tout et à la coupe du monde de 1966, avec Rattin devant la défense et Ermindo Onego operant en meneur de jeu, le diamant commença à refaire surface.


Image
Formation en 4-3-1-2 de l'Argentine lors de la coupe du monde 1966



The wingless wonders

L’Angleterre perdit 1-0 face à une Argentine défensive au Stade Maracana en 1964 pendant le Mundialito, un tournoi à 4 comprenant également le Brésil et le Portugal. Alf Ramsey ne l’admettra jamais, mais cette défaite semblerait l’avoir persuadé d’être plus pragmatique dans son approche du football, en allant donc vers un jeu plus direct et plus solide. En considérant qu’il ne pouvait pas avoir de milieu purement defensif dans un 4-2-4 – cela mettrait trop de pression sur l’autre milieu de terrain en tant que seul lien avec l’attaque.

Image
4-3-3 Asymétrique de Sir Alf Ramsey


Il abandonna donc le 4-2-4 pour un 4-3-3 asymétrique, avec un milieu défensif, un milieu offensif et un ailier reconvertit en milieu axial pour densifier le milieu de terrain et animer son flanc, dans le style de ce que faisait Zagallo avec le Brésil en 1962. Sur le flanc opposé un ailier classique et les 2 avants. Avant d’adopter finalement pour les matchs importants ce que Nobby Stiles appela un 4-1-3-2, les 2 ailiers sont transformés en milieu axiaux protégeant le centre du terrain et faisant la jonction avec les avants. Le milieu de terrain de Manchester United se tenait devant la défense, avec Alan Ball à droite, Bobby Charlton légèrement avancé au centre et Martin Peters sur la gauche, tous ayant autorisation de monter et d’accompagner les 2 avants en attaque.

Image
Le 4-1-3-2 "Wingless wonders" de Sir Alf Ramsey lors de la coupe du monde 1966


Peters et Ball étaient des milieux en avance sur leur temps par leur capacité à assumer des responsabilités défensives tout en apportant un plus offensivement, le tout animé par une volonté et une activité remarquable, les ancêtres des milieu complets. Cette formation qui a permit à l’Angleterre de remporter la Coupe du Monde en 1966 a été surnommée “The Wingless Wonder” en référence à l’absence totale de purs ailiers.



Du coté du bloc soviétique

Cette formation, un proche parent du diamant, était déjà commune pendant quelques années en URSS, où Viktor Maslov, développant la notion de pressing et du 4-4-2 plat au Dynamo Kiev, déploya le défenseur vétéran Vasyl Turyanchyk en milieu destructeur devant la défense pour casser les offensives adverses.

Image
Une formation en 4-3-1-2 du Dynamo Kiev en match de coupe d'europe en 1967


Dans une équipe où tous les joueurs avaient des responsabilités défensives. “Seulement Andriy Biba”, dit Maslov, “conservait les droits de la démocratie”. Il était, en d’autres termes, l’équivalent du meneur de jeu argentin, avec un rôle libre au sein de qui fut effectivement un 4-3-1-2. Sauf que ce même Biba, un des meilleurs meneur de jeu de son époque était très mesuré dans ses actions, ne négligeant jamais le collectif dans ses choix, il s'intégrait donc parfaitement dans le collectif ukrainien, collectif suprême prôné par Maslov dans ce qui est simplement les racines de la grande équipe du Dynamo Kiev de Lobanovsky et surtout les racines du football total avant Rinus Michels. Le problème étant pour les européens de l'Ouest la difficulté de suivre l'évolution du football dans le bloc communiste.

C’est cette formation, avec un milieu défensif et un meneur de jeu flanqué par deux joueurs faisant l’essuie-glace – carrileros en Argentine, le seul pays ayant apparemment donné à ce rôle un nom spécifique – qui est vraiment la base de la conception moderne du 4-4-2 Diamant. Mais étrangement, uniquement l’Argentine adopta cette formation sur le long terme. Partout ailleurs une équipe peut jouer un diamant pour une année ou deux, mais c’est une tendance qui s’estompe aussi vite qu’elle est arrivée. Dans le championnat argentin, bien qu’il y ait des expériences avec 2 meneurs de jeu (4-3-2-1) ou avec 2 milieux défensifs, le 4-3-1-2 reste la formation par défaut.





A suivre prochainement, analyse tactique de la formation en diamant, implications dans Football Manager, profil de joueurs...

NakS
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

keleda
Grand Espoir

Grand Espoir
Avatar du membre

Messages : 131
Enregistré le : 25 janv. 2010, 01:16
Localisation : Mont-Blanc, Rhône-Alpes
Contact :

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar keleda » 22 oct. 2011, 12:50

J'adore!!! :clap:
J'ai croqué l'article tellement il est bien écrit.
SUPERBE!
On voit toujours le brin de paille dans l'œil du voisin mais jaimais la botte qu'il y a dans le sien...

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar NakS » 22 oct. 2011, 17:22

Content que tu aies apprécié l'ami.
L'historique n'était pas indispensable mais à mon avis, c'est tout de même un petit plus pour la compréhension de l'évolution des systèmes tactiques, c'est le petit plus! Et puis j'ai pris beacoup de plaisir à mettre tout cela en forme, à synthétiser les infos, à recouper avec mes lectures et mes livres, etc...Ca me fait plaisir de voir que ça plait à quelqu'un, merci! :love:
La suite devrait arriver courant de la semaine prochaine, avec plus de détails sur le système en lui même
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

keleda
Grand Espoir

Grand Espoir
Avatar du membre

Messages : 131
Enregistré le : 25 janv. 2010, 01:16
Localisation : Mont-Blanc, Rhône-Alpes
Contact :

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar keleda » 22 oct. 2011, 17:58

Bah écoute moi je suis conquis et j'ai hâte de lire la suite format FM.
Encore bravo et bon courage pour la suite
On voit toujours le brin de paille dans l'œil du voisin mais jaimais la botte qu'il y a dans le sien...

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar Er Franzoso » 24 oct. 2011, 10:47

Un article particulièrement intéressant et très bien écrit ! Moi aussi j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et j'attends avec hâte la suite...

D'autant que j'ai été heureux de constater que certains thèmes que tu traites peuvent être réutilisés dans mon article... ça donnera de la profondeur à nos débats et j'en suis ravi :)

La suite vite :)

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Notations et généralités de la formation diamant moderne

Messagepar NakS » 24 oct. 2011, 14:20

Notations et généralités de la formation diamant moderne


Introduction

Après cet historique sur l’évolution des formations et la naissance du 4-4-2 diamant moderne, il convient de noter que les notations utilisées ne sont pas qu'anecdotiques et en fait souligne le rôle clef d'un joueur de l'équipe.
La meilleure illustration de l'utilisation de cette notation est sans conteste l'apparente similarité entre l'Angleterre et l'Argentine des années 1960.


Image
Nobby Stiles...marquage à la culotte


L'Angleterre jouait avec un milieu défensif clairement identifié - Nobby Stiles - alors que l'Argentine jouait avec un meneur de jeu clairement identifié - Ermindo Onega. La première formation est référencée comme un 4-1-3-2, la seconde formation est 4-3-1-2. C'est la distinction première entre ces 2 systèmes

Image
Ermindo Onega, à la baguette de l'albiceleste dans les années 1660



Trequartista, enganche et carrileros

Par suite, les cultures argentines et italiennes, qui sont d'ailleurs historiquement liées par l'immigration entre autre, ont identifiées de plus en plus clairement les différents rôles d'un milieu en diamant avec la création termes de "carrileros", "Enganche", "trequartista", "registra"…et ont naturellement formés des joueurs s'adaptant dans cette configuration tactique.

Il convient aussi de noter d’un point de vue culturel que la formation en 4-3-1-2 est répandue en Italie et en Argentine, ces 2 pays ayant traditionnellement (avec quelques exceptions) manqué de joueurs de talent au poste d’ailiers ou de joueurs de couloirs en relation avec ce système à tendance défensive.
Mais on par contre des joueurs de grand talents au poste de Trequartista, Meneur de jeu avancé ou Enganche et pour les milieux défensifs. Messi, Pastore, Agüero, Riquelme, Del Piero, Ortega, Roberto Baggio, Totti, Cassano pour les avants, Pirlo, Mascherano, Albertini, De Rossi, Marchisio, Poli, Cambiasso, Gago, Banega et d’autres pour les milieu défensifs, certains opérant parfois en Regista.

Image
Juan Roman Riquelme - Un des derniers enganche


Il y a vraiment une séparation entre les meneurs de jeu et les milieu défensifs ce qui amène ces 2 équipes a être particulièrement bien équipée pour jouer dans des formations à 4 bandes. Les milieux défensifs argentins sont spécifiquement chargés de neutraliser l'Enganche adverse.

L'appellation 4-4-2 diamant est donc très souvent abusive, voir incorrecte. Les 4 joueurs composant le diamant ayant rarement les même responsabilités offensives et défensives, c'est d'ailleurs tout l'intérêt de ce milieu de terrain, ajouter de la profondeur au jeu par la création de nouvelles lignes de jeu, et ainsi créer l'opportunité de contrôler différemment l'espace offensif.

Une conception commune (et la plus répandue) des responsabilités défensives est qu'elles sont fonction de la position sur le terrain, en d'autres termes les joueurs placés le plus en avant défendent moins que les joueurs placés plus proches de leur but. Ce qui a pour résultat le plus souvent, avec un milieu en diamant un joueur aussi influent offensivement que le trequartista à sa pointe, une équipe complètement coupée en 2, malheureusement typique du Calcio et de l'Argentine sous la houlette de Maradona, qui était elle coupée en 2 quasiment en 5-5 au niveau de Mascherano. Certains joueurs ne se sentant pas concernés par les tâches défensives
D'où la nécessité d'abnégation et de sens du sacrifice des carrileros sur les flancs du diamant pour compenser l'engagement pouvant être anecdotique du trequartista lors du travail défensif.


4-3-1-2 et 4-1-3-2

Le 4-3-1-2 est à connotation défensive dans la culture italienne et argentine plaçant respectivement le Trequartista et L’Enganche dans la zone entre le milieu et la défense adverse et ou les 3 milieux sont en soutien du milieu offensif.
Mourinho était un fervent utilisateur de cette formation pendant son travail à l’Inter de Milan et également à Porto, tirant le meilleur de Sneijder en milieu offensif et de Cambiasso, sans doutes un des seuls joueurs, avec Pirlo et Xabi Alonso entre autres, a apporter sa qualité de passes et de la verticalité dans la construction du jeu. L’argentin étant l’héritier d’une lignée de milieux défensifs nourrit au 4-3-1-2, ce rôle lui allait donc comme un gant.

Le 4-3-1-2 est une formation qui est relativement solide défensivement si l’équipe est disciplinée comme le sont les équipes italiennes. Elle nécessite par contre la bonne forme et le talent d’un milieu offensif comme l’on été Rui Costa et Kaka au Milan AC, Sneijder à l’Inter. On a donc une dépendance sur ce joueur qui est assez importante pour la créativité de l’équipe, d’autant plus avec les formations comportant un milieu défensif. La manque de largeur du diamant exacerbant encore plus ce problème.
C’est finalement une formation qui est relativement prévisible dans le sens où il y a cette dépendance au milieu offensif et elle peut manquer d’imagination collective pour une équipe qui souhaite prendre l’initiative, forcer la décision et prendre le jeu à son compte. L'inspiration d'un furioclasse est donc nécessaire quand le jeu et le danger passe forcément par ses pieds.

Image
République Tchèque - Euro 2004


Le 4-1-3-2 est lui à connotation bien plus offensive, le dernier exemple en date étant sans doutes l'équipe du Benfica d'il y a 2 saisons. Un vrai 4-1-3-2 avec un milieu défensif clairement identifié et 3 joueurs à vocation offensives (Aimar - Di Maria - Ramires). La république tchèque de l'Euro 2004 utilisait également cette formation avec Galasek en meneur de jeu en retrait opérant en milieu défensif, avec un trio Nedved (alors au sommet de son art) - Rosicky - Poborsky devant…sans doutes une des plus belles armada offensive au niveau continental. Le Werder Breme d'il y a quelques saisons opérait également avec un milieu en diamant, Özil à la baguette et l'infatigable Frings colmatant derrière comme il le pouvait….
Maradona, sélectionneur de l'Argentine lors de la coupe du monde 2010 avait sans doutes envisagé un système très argentin en 4-1-3-2, Mascherano tenant la baraque derrière, mais il avait oublié parmi d'autres choses un ingrédient essentiel : les latéraux offensifs



Merci à vous pour les compliments.
La suite prochainement avec les postes clés et en premier les latéraux offensifs
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar NakS » 25 oct. 2011, 14:40

Les latéraux offensifs


Introduction historique du latéral offensif

Le latéral offensif n'est pas en soit une tendance nouvelle. En effet, la première manifestation ,de ce type de joueur au sens moderne, commença approximativement en même temps que l'évolution tactique vers le 4-2-4 et à haut niveau. Le 4-2-4 se développa donc au Brésil à partir des années 1950 avec pour principale caractéristique une défense à 4.
Nilton Santos fut le premier latéral offensif moderneau sein de l'équipe du Brésil de 1958 championne du monde, avec son compère Djalma Santos ils apportèrent une contribution majeure à la conquête du sacre mondial. Nilton Santos travaillant dans un partenariat vertical à distance avec Mario Zagallo, ailier défensif ou "ventilator wing" donnant de l'air à son milieu de terrain par son travail défensif, et aussi des possibilité pour Nilton Santos sur le flanc gauche.

Image
Nilton Santos : le premier latéral offensif moderne


Il est intéressant à ce point de faire une distinction sur la terminologie utilisée. Au brésil il s'agit d'un "latéral", en angleterre d'un fullback / wingback. Le terme brésilien n'implique aucune notion défensive mais une notion de largeur, le latéral est un joueur de couloir mais l'appellation de son rôle ne donne pas d'indication sur son positionnement dans son couloir. Tandis que le terme anglais "back" a une connotation défensive évidente, ce joueur est avant tout un défenseur.

Dans le 4-2-4, le latéral a énormément d'espace devant lui ce qui l'encourage à se porter vers l'avant en soutien, tout en fournissant une couverture défensive immédiate.
Avec l'évolution du marquage individuel vers un marquage de zone, les latéraux fonctionnaient par paire, si l'un montait, l'autre restait en arrière de manière à ce que l'équipe ait toujours les 3 défenseurs typiques du W-M.
De même, avec la Wingless Wonders, les 2 latéraux anglais George Cohen et Ray Wilson, bien que moins flamboyant que les brésiliens, avaient des rôles extrêmement important et étaient connus pour les courses en avant et les dédoublements.

Puis son successeur naturel fut un autre champion du monde, en l'occurrence Carlos Alberto avec le Brésil en 1970 sur son coté droit, mais qui cette fois fonctionnait seul, l'autre latéral, Everaldo, étant bien plus prudent dans ces actions et formant la défense à 3 si nécessaire. l'ailier du 4-2-4. Jairzinho, l'ailier droit était très avancé, profitant de l'espace laissé par les déplacements de Pelé et Tostao. Rivellino, plis en retrait en ailier gauche.

Image
La Grande Inter


Un autre latéral offensif moderne est l'italien Faccheti avec la Grande Inter d'Herrera, un coureur d'athlétisme reconverti ailier puis latéral offensif pour assurer l'équilibre du catenaccio avec le tornante Jair sur le flanc opposé. La plupart des équipes européennes de cette époque utilisant un libéro déployait également un latéral offensif avec un latéral plus prudent, Burgnich pour la Grande Inter par exemple, pour conserver l'équilibre défensif. Il devint ensuite traditionnel que ce soit le latéral gauche qui soit le plus offensif à cette époque avec l'empreinte qu'a laissé Faccheti.

Image
Giacinto Facchetti : le latéral offensif gauche caractéristique du catenaccio d'Herrera


Plus tard, avec l'époque du 3-5-2 entamé par l'argentine de Maradona, les 2 latéraux furent encore plus libéré des tâches défensives et deviennent alors des "wing-back". Avec l'avènement des formations comportant un seul véritable attaquant, le retour de la défense à 4 et le fait de jouer avec 2 ailiers au sens traditionnel anglais du terme, les full-backs reviennent au premier plan et deviennent les partenaires des attaquants intérieurs.



Le rôle du latéral offensif

D'une manière générale, c'est un des joueurs les plus important sur le terrain lors des dernières années avec les meilleures équipes au niveau des clubs et des sélections comportant au moins un latéral offensif de classe mondiale. On ne gagne pas uniquement en ayant uniquement de bons latéraux, mais c'est une tendance représentative de l'importance de cette position dans les système tactique.
Cafu - Roberto Carlos lors de la Coupe du monde 2002, Daniel Alves et Maicon respectivement à Barcelone et l'Inter de Milan. Lizarazu et Thuram dans un style moins offensif mais apportant très souvent des solutions sur les cotés de la formation étroite d'Aimé Jaquet.

Un élément clé du 4-3-1-2 puisque c’est par eux que l’équipe aura de la largeur dans son jeu pendant les phases de transition, offensive et de construction. Ils sont la solution de passes privilégiée diagonale vers l’avant des défenseurs centraux et du milieu défensif. Puis par la suite, ils peuvent combiner avec les carrileros et le milieu offensif pour produire des angles d’attaque différents. Leur apport est déterminant pour apporter de la largeur au jeu au milieu du terrain et fournir au fur et à mesure de la construction du jeu des options de passes latérales pour permettre aux joueurs axiaux de relâcher la pression et l’encombrement probable du centre du terrain.

Image
Le latéral offensif et son couloir


Plus haut, ils peuvent servir de point d’appui pour le jeu en retrait des avants. Et finalement, ils peuvent attaquer la ligne de but adverse et centrer vers les avants. En d’autres termes, ils doivent servir de soutien excentré sur tout la longueur du terrain et dans toutes les phases de jeu.


L'importance des attributs

Leur qualité principale doit être le physique, à la fois la mobilité (vitesse – accélération) et l’endurance puisqu’ils vont devoir animer tout leur flanc et dédoubler les carrileros. La QPN pour pouvoir enchainer les matchs et récupérer plus vite entre les matchs des efforts effectués.
Ils doivent être très compétents en duels et en tacles puisqu’il est probable qu’ils doivent gérer beaucoup de 1 contre 1 étant donné l’absence de joueur au milieu uniquement dédié à la défense des ailes. Pire, il peut arriver que l'arrière latéral adverse dédouble son ailier, et une situation de 2 contre 1 peut arriver dans cette zone. C'est la responsabilité du carrileros le plus proche du latéral de le protéger en suivant de près toute incursion dans son camp du latéral adverse.

Image
Les attributs en surbrillance du jeu avec Daniel Alves


Leur qualité technique de passes, de centres, de dribbles et de vision du jeu doit leur permettre d’aider à la construction des attaques, ils toucheront beaucoup de ballons et dans diverses zones du terrain. La latéral offensif doit donc être un joueur particulièrement complet.

De même, leur activité, sens du collectif, lecture du jeu (anticipation), sens du placement défensif, la créativité et prise de décision doivent être très bons, puisqu’ils devront décider si oui ou non ils se portent vers l’avant, a quel moment, quand revenir défendre…beaucoup de situations potentiellement dangereuses où le bénéfice collectif doit primer sans mettre en péril l'intégrité de la défense.


Rôles, versatilité et repositionnement tactique

Fabio coentrao est un exemple parfait du latéral offensif moderne, aussi à l'aise offensivement que défensivement. Mourinho a bien compris l'utilité de ce profil très complet en le plaçant au milieu du terrain à coté de Xabi Alonso. Il forme un tandem effrayant pour les défenses adverses, pouvant suppléer Marcelo si besoin, attaquer le flanc gauche si Ronaldo est au centre, combiner avec Marcelo. Le latéral offensif idéal est le nouveau piston de l'équipe.

Image
Fabio Coentrao (au sol) et Maicon: 2 arrières latéraux offensifs face à face


Pour commencer, le rôle d'arrière latéral offensif proposé par le créateur tactique est un excellent point de départ pour les consignes tactiques. Une fois que les secrets de ce poste et la mécanique des consignes tactiques dans Football Manager n'auront plus de secret pour vous, vous pouvez peaufiner les instructions de votre joueur et les adapter à ces points forts et ces points faibles. Cependant, il est fondamental d'avoir en premier lieu le bon joueur que les "bonnes" consignes.

Image
Les instructions tactiques en équilibré - normal


Il est possible dans Football Manager de repositionner un joueur à un autre poste. En effet, il est possible qu'un joueur, un milieu de terrain défensif mobile ait les qualités requises pour se transformer en latéral offensif compétent. La description des attributs ci-dessus aide à cerner ce profil de joueur. D'une manière générale, il faut éviter les profils de joueurs type défenseurs centraux un peu rustre, ils n’ont pas les bonnes qualités technique et de vitesse pour endosser ce rôle exigeant et crucial au fonctionnement de l’équipe. Cherche plutôt un joueur alliant les qualités d'un ailier à celle d'un défenseur latéral classique.
De même, avec un programme d'entrainement adapté, il est possible, dans une certaine mesure bien sur, de faire travailler le joueur sur un point précis de son jeu pour en faire un meilleur latéral offensif. Par exemple, le centre n'est pas en général la qualité première d'un milieu axial défensif.
Cet aspect de versatilité de votre effectif, parfois un milieu défensif mobile et technique barré par la concurrence peut trouver une deuxième vie sur un flanc de la défense. Il fat juste avoir un peu d'imagination en regardant le profil d'un joueur et imaginer ce que ses attributs lui permettrait de faire. Coentrao à fait le chemin ailier - latéral - milieu défensif, d'autres pourront peut-être avantageusement faire le chemin inverse.


Techniques préférées

Au niveau des techniques préférées, un grand classique est "aller de l'avant dès que possible", cela indique la tendance du joueur à prendre son couloir. Il ne le fera pas systématique, mais il considérera fortement cette option. Cela peut-être un plus pour un latéral offensif, par contre la technique préférée "reste toujours en défense" est à éviter!
De même, les tendances à repiquer ou à coller à la ligne de touche peuvent être utile pour provoquer un danger inattendu en repiquant si il y a de l'espace, soit en collant bien à la ligne de touche et étirez la défense adverse.

Image
Techniques préférées de Daniel Alves


"Courir avec le ballon sur le flanc … " est aussi idéal pour un latéral offensif s'il est doué de talent de dribbleur, d'autres techniques préférées peuvent se révéler utile pour l'élimination de son adversaire.
Et enfin, il doit agir comme un milieu de terrain en soutien et donc être capable de faire des passes en profondeur ou plus directe pour sauter le pressing adverse, des techniques préférées peuvent l'encourager dans ce type d'action.

Une consigne peut aussi se révéler utile face à une formation étroite, il s'agit de faire garder le ballon au latéral offensif afin qu'il attire à lui les milieux centraux adverses, libérant ainsi de l'espace au centre du terrain.


L'ailier adverse

Le latéral est un joueur crucial à toute formation étroite et il est un problème classique que toute les équipes nécessitant l'apport d'un latéral offensif peuvent rencontrer. La manoeuvre classique pour limiter l'impact des offensif des latéraux est d'utiliser 2 ailiers très hauts et rapide pour qu'ils sentent peser la menace d'un ailier virevoltant dans leur dos. ici, soit le latéral est cloué vers sa défense et ne peut apporter de solution sur le coté laissant ainsi son équipe à la merci d'un pressing plein axe intense. Soit il se porte malgré tout vers l'avant, au risque de laisser un dangereux adversaire dans son dos lors des contre-attaques. Dans ces cas là, l'entraineur doit décider s'il prend le risque offensif en mettant en péril sa structure défensive, ou il joue la sécurité en compromettant son rendement offensif.
Les éléments à peser dans de telles situation sont d'abord et avant toutes autres choses la qualité respective des 2 joueurs en duel, mais aussi la solidité de votre défense et l'efficacité de leur attaque.

Les ailiers défensifs Jair il y a 50 ans avec la Grande Inter d'Herrera et autres répondaient au besoin de stabiliser le déséquilibre dû à la formation asymétrique. En effet, à cette époque, il n'était pas rare (catenaccio) de n'utiliser qu'un seul latéral offensif, l'ailier opposé, généralement l'ailier droit, devait alors fournir un immense travail défensif et limiter l'impact du latéral offensif adverse, généralement le latéral gauche. Les ailiers défensifs modernes sont issus de cette tendance de limiter l'influence du latéral offensif. Par exemple, Park_Ji Sung à Manchester United, le hollandais Dirk Kuyt.

Image
Le Brésilien Jair : le tornante typique du catenaccio


Un autre technique pour neutraliser l'impact d'un latéral offensif est d'utiliser soit-même deux arrière latéraux! Unai Emery, le manager de Valence a très souvent totalement neutraliser le flanc droit de Barcelone de Daniel Alves en plaçant Jeremy Mathieu et Jordi Alba face à lui.


Synthèse

Le latéral offensif est donc un joueur crucial et indispensable au bon fonctionnement de tout système de jeu basé sur une formation étroite et doit avoir une bonne complémentarité avec son carrileros. Avec l'importance des attaquants intérieur et des meneurs de jeu excentrés, la bataille déterminant l'issue du match pourrait bien se jouer sur les ailes
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar Er Franzoso » 01 nov. 2011, 20:11

Tout comme tous tes autres articles, celui-ci est admirablement bien écrit, extrêmement intéressant à lire, bien documenté... il y a notamment plusieurs références qui me plaisent beaucoup.

Déjà évoquer Riquelme j'ai adoré :clap: c'est un joueur que j'apprécie énormément, qui n'a malheureusement pas eu la carrière européenne que son incroyable talent lui prédisait (http://www.sofoot.com/yoann-gourcuff-un-roman-francais-147984.html ça a été notamment évoqué récemment dans cet article, où il est question de destin croisé entre Riquelme, héritier espéré de Maradona et Gourcuff, hissé trop vite au rang de successeur de ZZ), alors qu'il a été toute sa carrière couverts d'éloge des plus grands... Zidane est un de ses plus fervents admirateurs... enfin j'adore ce joueur... sa technique, sa classe, ses dribbles, son rôle, sa vision du jeu... j'essaie souvent de l'acheter dans mes équipes sur FM malgré son âge et la tendance du jeu à faire régresser les trentenaires très vite...

J'ai beaucoup aimé aussi les rappels sur l'Inter d'Herrera.

Du très bon boulot. La suite vite :)


Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar NakS » 07 nov. 2011, 17:33

Merci des commentaires!

J'adore documenter de manière historique et souvent c'est mes lectures IRL (beaucoup livres, blogs, articles sur le web, etc...) qui me "poussent" à faire un article sur FM. Il y a quelques temps quand j'ai commencé à jouer à la série FM (il y a 1 an et demi) j'étais à fond dans l'esprit cartésien d'optimisation mathématiques et autres :chaud:
Maintenant, je suis complètement dans une logique simulation, c'est à dire totalement l'inverse . Et je prends beaucoup plus de plaisir à jouer de cette manière, un peu "romantique" comme pouvait l'être le Brésil 1982 face à l'Italie pragmatique :). Mais j'ai l'avantage de savoir à peu près comment fonctionne les mécaniques du jeu, alors c'est plus facile de traduire sans raconter trop de bêtises.

En tout cas, je vais me remettre à l'écriture pour ce sujet après une parenthèse courte mais intense pour faire un article le plus complet possible sur l'entrainement. A voir suivant mon temps, mais j'ai déjà une bonne trame écrite pour les parties suivantes. :)
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

CoachMac
Grand Espoir

Grand Espoir

Messages : 203
Enregistré le : 17 nov. 2010, 20:31

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar CoachMac » 08 nov. 2011, 01:21

Naks tu es le Claussevitz de FM.

Je vais lire cet article que j'avais rate avec interet.

Mais le 442 diamant me semble quand meme demander un personnel de tres grande qualite en lateraux bien sur mais aussi les deux quarilleros et le trequistra... Pas facile a mettre en place il faut probablement prendre une equipe ayant deja ce jeu en place.

Er Franzoso
Romancier

Romancier
Avatar du membre

Messages : 217
Enregistré le : 08 sept. 2011, 23:30
Localisation : Curva sud... ou sinon à une table chez "Dar Poeta"en plein cœur du Trastervere

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar Er Franzoso » 08 nov. 2011, 08:56

CoachMac a écrit :Naks tu es le Claussevitz de FM.


Je crois qu'on écrit Clausewitz :blushing: Mais en tout cas j'ai adoré la référence, tu as visé juste. Je pense effectivement qu'on peut faire un tel parallèle (Sun Tzu aussi ^^ Machiavel... qui dis mieux ? :p )

J'aime moi aussi beaucoup les références historiques :) En espérant lire la suite ici, tout en appréciant le très bon travail fait sur l'entraînement.

Er Franzoso

Image....Image....Image
Image
Quanno te vedo, sto a scapoccià, è perchè ner core mio, ci sarà sempre la Roma...
Noi c'avemo er core grosso, mezzo giallo e mezzo rosso, er tifoso Romanista, dei tifosi è sempre er più..

CoachMac
Grand Espoir

Grand Espoir

Messages : 203
Enregistré le : 17 nov. 2010, 20:31

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar CoachMac » 06 juin 2012, 23:15

Naks tu avais fait un superbe article sur le diamant et je le trouve plus. Celui ci decrit bien l historique mais l auitre etait plus detaille sur la tactique elle meme.

© Mara Udé
Grand Espoir

Grand Espoir
Avatar du membre

Messages : 108
Enregistré le : 12 avr. 2012, 16:22
Localisation : Gwadloup

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar © Mara Udé » 07 juin 2012, 01:34

Est-ce que tu parles d'un de ces articles :

Un 4-1-2-1-2 peu productif

Le tridente italien

??

CoachMac
Grand Espoir

Grand Espoir

Messages : 203
Enregistré le : 17 nov. 2010, 20:31

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar CoachMac » 07 juin 2012, 01:45

Merci camarade c etait le premier

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Le 4-4-2 Diamant en détails

Messagepar NakS » 13 juin 2012, 14:19

Ouais, c'est un peu le bronx sur le 4312, il y a des bouts un peu partout que ce soit sur la tactique, le tridente, l'historique, etc...et une petite synthèse sur cette formation ne ferait pas de mal, comme pour le 4321 d'ailleurs qui est l'autre formation étroite majeure. Le 4222 box est aussi sur mes tablettes mais je suis sans doutes un peu ambitieux. Je vais essayer de me commencer une partie avec ses formations pour étudier sérieusement la question.
Concernant la synthèse en elle-même, je vais poursuivre sur le modèle du 433 et du 442 qui devrait être publier d'ici peu. Je vais voir également avec un collègue anglais qui fait du bon taff pour la traduction de quelques articles sur le 352 histoire d'être complet sur les formations.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements


Retourner vers « Système Tactique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité