[Article] Liberté créative et prise de décisions

Retrouvez tout ce qui touche à l'individuel rôles, tâches, consignes, partenariats,...
NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

[Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar NakS » 22 nov. 2011, 16:58

Liberté créative et prises de décisions


Points importants et objectifs de l'article.
  • Définir sa répartition de liberté créative
  • Comprendre le fonctionnement de la liberté créative
  • Identifier le rôle créatif de chacun au sein de la structure
  • Associer la liberté créative avec les attributs des joueurs
  • Traduire les concepts réels en consignes tactique


Introduction

Cet article sera consacré exclusivement à la liberté créative. Cette consigne est, avec la mentalité, une des plus difficiles à cerner lorsque l'on met en place son système tactique, a qui en donner beaucoup? combien? Comment savoir à qui en donner beaucoup? Quels effets secondaires à un trop plein de liberté créative?
Je tenterai à travers cet article de lever quelques mystères sur les tenants et les aboutissants de la liberté créative sans rentrer dans les détails du moteur de match que je connais de toutes façons pas! Le but est ici de présenter les concepts en liaison avec la liberté créative dans une logique de simulation de football et pas d'optimisation mathématiques.


Tendances, Style et créativité.

Les premières notions à rappeler pour bien cerner comment fonction la liberté créative sont liées aux attributs, particulièrement le style et la créativité.

La créativité est la vision du joueur, l'étendue du panel d'options parmi lesquelles il va choisir. Avec une grande créativité, les options que peu de personnes peuvent voir seront alors plus probablement visibles par ce joueur, bien évidemment ces options "le moins probablement visibles" sont celles qui sont les plus inattendues pour les autres et qui vont avoir du mal à anticiper ce comportement. Cet attribut créativité est une capacité mentale, la capacité à voir les différents choix avant de prendre une décision.

Le style est un attribut de "tendance à" et peut être assimilé à un trait de caractère, parmi les autres attributs de tendance, on compte le collectif, le courage, l'agressivité, etc...Le style est plus précisément de tendance à aller vers l'option la plus fantasque, inattendue, imprévisible par les défenseurs adverses, pas l'anticipation de l'adversaire. Bien entendu, c'est la tendance à aller vers l'option la plus inattendue parmi celle que l'on voit.
Sont classifiées dans la catégorie options inattendues les dribbles bien surs, mais aussi les passes de 50m par dessus la défense, où les tirs de loin, les tirs en première intention, des finitions en reprise de volées, etc...tout ce qui peut surprendre l'adversaire. Le style est donc un attribut qui influence directement la prise de décision du joueur, l'orientant vers le choix le plus flamboyant avec des valeurs hautes

Image

Image


- A cet instant, il clair qu'un joueur avec beaucoup de style et une créativité faible ne sera pas si imprévisible que cela. Il voit peu d'options et même s'il choisit la plus inattendue, un défenseur avec beaucoup d'anticipation verra facilement ce vers quoi il va se décider, de même que ces coéquipiers qui pourront facilement lire son jeu. On pourrait assimiler cette combinaison d'attributs à un joueur "la tête dans le guidon", qui ne lève pas la tête et qui va exprimer son talent offensif essentiellement par des dribbles ou des tirs de loin car ce qu'il voit comme possibilité de passes est réduit. Un joueur comme C. Ronaldo a ses débuts par exemple.

- A l'inverse, un joueur avec une grande créativité mais peu de style sera un parfait relayeur, sobre et sans vagues, très fort pour faire tourner proprement, quelqu'un comme Michael Carrick par exemple. Il voit énormément d'options de passes mais n'a pas le penchant naturel pour surprendre son adversaire et tenter des ouvertures lumineuses. Il va joueur de manière plutôt classique et ne sera pas celui qui prendra l'adversaire par surprise. C'est le recycleur de ballons par excellence.

- Un joueur associant style et créativité est par exemple Iniesta, il voit énormément d'options de passes, de dribbles et a ce penchant pour choisir la passe qui va prendre la défense à revers où le dribble qui va éliminer ses défenseurs. C'est ce type de joueur qui font les grands meneurs de jeu et bourreaux de défense par cette capacité à voir ce que personne d'autres ne voit (créativité) et qui va concrètement utiliser cet avantage de vision en choisissant naturellement ce qui est difficile à anticiper.

D'autre attribut de tendance interviennent dans ce processus de prise de décision. Par exemple le collectif qui est la tendance à choisir l'option qui bénéficie au collectif, une sorte d'esprit d'équipe. Özil est un exemple de joueur alliant créativité, style et collectif, sa prise de décision s'orientera vers les actions flamboyantes au bénéfice du collectif, typiquement les passes décisives.
De même, les techniques préférées influencent le processus de prise de décision du joueur. Elles représentent simplement le type d'actions vers lesquelles le joueur va naturellement aller. Cela peut-être une bonne ou une mauvaise chose, un joueur "préférant passer plutôt que marquer" peut gâcher une belle occasion en essayant de chercher à tout prix la passe décisive pour son coéquipier.

L'ensemble des attributs de tendances, des techniques préférées et des consignes tactiques influencent le processus de prise de décision du joueur. La liberté créative est une des consignes prépondérantes influençant cette prise de décision


Liberté créative et prise de décision.

Les attributs mentaux de tendance sont en général ceux qui agissent non pas sur la qualité de la décision mais sur une probabilité de choix, sur un biais à la décision, le penchant à la décision parmi plusieurs options, ce qui va faire que le joueur va, avant même de choisir ce qu'il va faire, privilégier certains choix. Le style en fait partie et influence donc la prise de décision du joueur vers l'option inattendue comme introduit précédemment.
La liberté créative modère cette probabilité de choix de l'inattendu, on peut donc essayer de limiter ce penchant naturel en diminuant la liberté créative. D'où l'astuce de diminuer la liberté créative pour limiter les tirs de loin, tirs de loin qui sont considérés comme actions flamboyantes.
En d'autres termes, la probabilité du choix de ces options flamboyantes est diminuée, donc artificiellement la vision "utile" est limitée en demandant au joueur d'écarter les choix trop inattendus comme les tirs de loin où les ouvertures de 50m, mais la capacité de vision (créativité) reste elle est inchangée, on demande seulement que sa tendance de décision soit modifiée en diminuant l'attrait des options inattendues.

Image


Il est donc possible de restreindre un joueur avec "trop" de style pour lui demander de joueur plus simple mais il est difficile de demander à un joueur d'être plus imprévisible qu'il ne peut l'être. La liberté créative peut également aller contre ou avec certaines techniques préférées comme la tendance aux tirs de loin qui peut être diminuée ou augmentée. Tout dépend si la technique préférée est considérée comme action flamboyante. La liberté créative peut donc agir en tant que catalyseur de certaines préférences du joueur comme "tente des tirs instantanés" ou "court avec le ballon".

Un aspect sur la liberté créative qui revient souvent est le fait "d'ignorer les consignes tactiques". La première chose a bien avoir à l'esprit est que le joueur décide et décidera toujours tout seul, ce n'est pas le manager qui décide pour lui, les consignes tactiques ne sont pas les manettes d'une télécommande pour téléguider le joueur dans ces choix.

Les consignes tactiques lui indiquent seulement un ordre préférentiel d'actions. "Souvent" et le joueur va prioritairement examiner les options disponibles de ce type et prendre sa décision, "Rarement" et le joueur considérera en dernier lieu ce type d'actions, par exemple "emmener le ballon" pour un défenseur central. Il est important de noter que ces consignes sont des fréquences (souvent, parfois, rarement) et pas des ordres (toujours, 1 fois sur 2, jamais). La liberté créative ne lui dit pas d'ignorer cet ordre fixer par le manager, la liberté créative est elle même une consigne lui indiquant de laisser libre cours à son flair offensif.
Un joueur à qui l'on demande de "tirer de loin - souvent", un fort style et une forte liberté créative, on peut être sur qu'il ne va pas ignorer cette instructions de tirer de loin...au contraire! Donc en soit, la liberté créative n'a pas pour effet direct d'ignorer les consignes, mais a pour effet direct de rendre les options flamboyantes plus attractives ce qui peut donc indirectement faire tendre le joueur vers des actions qui ne correspondent pas exactement aux consignes données.
Par exemple, un joueur avec une consigne de passes à tendance courte, "passes en profondeur - parfois" une grosse créativité va voir toutes les options de passes disponibles, va tenter de passes dans l'espace si il pense que c'est un bon choix, mais en privilégiant celles à tendances courtes. Si il a un style important et une liberté créative maximale, les autres consignes restant inchangées, les ouvertures plus longues vont lui paraitre beaucoup plus attractives et il sera donc plus susceptible de les choisir. La liberté créative lui permet d'utiliser son style.

Pour finir un point technique important, la liberté créative ne prend effet que quand l'équipe attaque (ie est en possession du ballon) et que quand le joueur a le ballon. C'est à dire que la liberté créative n'a pas d'effets sur le comportement du joueur sans le ballon sur ces appels de balles, ou sur son positionnement sans le ballon


La nécessité de la qualité technique: le compromis de l'efficacité.

Bien souvent, ce que personne ne voit, et ce qui permet d'ouvrir les défenses est également ce qui est difficile à réaliser. Que serait Iniesta sans sa technique individuelle au dessus du lot? Nous avons identifié sa capacité à voir et sa volonté naturelle à tenter ce qui va surprendre l'adversaire, mais encore faut-il réussir ce que l'on entreprend. C'est l'inconvénient principal des joueurs qui voient et qui vont tenter mais qui ont énormément de déchet. Un piètre tireur de loin, un mauvais passeur, un dribbleur maladroit, un buteur ne sachant pas la mettre au fond. On touche le problème de l'efficacité et là les attributs techniques et physiques sont rois. Après avoir fait le "bon choix", le joueur doit encore exécuter et réussir son geste. Suivant les consignes tactiques et les techniques préférées certains domaines sont souvent sollicités, les attributs en surbrillance dans les rôles du créateur tactique et le bon sens permettent d'avoir une bonne idée des qualités requises par le joueur.

Pour un buteur pur, type renard des surfaces, le créateur tactique prévoit par défaut de diminuer sa liberté créative. Tout simplement pour avoir un joueur qui va au plus simple mais qui par contre sera un peu plus prévisible. C'est le juste milieu à trouver entre nécessité de cadrer et obligation de surprendre.

Image


Un joueur qui a un énorme ratio de tirs cadrés mais peu de but n'a pas assez de liberté créative, de même un milieu offensif qui a un taux de réussite de passe de plus de 90% mais qui concrètement fait peu de passes décisives n'a pas assez de liberté créative. A l'inverse, un buteur qui tire trop souvent et ne cadre pas assez a sans doutes trop de liberté dans ses choix ou un meneur de jeu qui perds beaucoup trop de ballon.


Utilisation du créateur tactique: Liberté créative, tâches, rôles et approche.

4 outils du créateur tactiques permettent d'influer sur la liberté créative de la même manière que pour définir ma structure de mentalité.

Image
Plus l'approche est fluide, plus la liberté créative moyenne est grande. Entre chaque approche, la liberté créative augmente de 2 unités, les valeurs moyennes sont les suivantes. La stratégie n'a aucune influence sur la liberté créative.

  • Très Rigide: 6
  • Rigide: 8
  • Equilibrée: 10
  • Fluide: 12
  • Très Fluide: 14


Plus la tâche est offensive plus la marge en liberté créative est importante. Entre chaque tâche pour des rôles standards, la différence est de 4 unités. Ainsi en équilibrée, un milieu axial soutien à une liberté créative de 10, un milieu axial défense à une liberté créative de 6 et un milieu axial attaque à une liberté créative de 14. Donc sur une tâche automatique, quand tu es en stratégie défense, automatique => défense, tu as par exemple 6, tu passes en "normal" alors automatique => soutien, tu es à 10 et tu as une stratégie offensive, alors automatique =>attaque et tu es à 14

Certains rôles (trequartista, meneur de jeu, etc...) ajoutent encore un surplus de liberté créative et d'autres (renard, récupérateur, etc..) diminue la liberté créative. On assiste à une augmentation ou à une diminution de la liberté créative de 3 unités sur ces rôles spécifiques. Par exemple, un meneur de jeu en soutien aura une liberté créative à 13, tandis qu'un milieu récupérateur soutien aura une liberté créative de 7.

Et enfin, la consigne collective "plus expressif" ou "plus discipliné" permet d'augmenter ou de diminuer la liberté créative de l'équipe de plus ou moins 5 unités.

Comme pour la mentalité, je me sers et j'adapte le créateur tactique à mes besoins pour la liberté créative, le tout sans cocher aucunes cases afin de pouvoir changer rapidement la liberté créative de manière individuelle ou collective.


Application concrète : Mon système de liberté créative - la fantasia


Pour faire le parallèle avec des termes footballistiques, je compare la liberté créative à la "Fantasia". La « Fantasia » est l'imagination et est caractéristique du jeu italien offensif. La fantasia est basée sur la temporalité et l'aspect inattendu de l'action, faire disparaître le ballon en un éclair, en contre temps, celui qui fait mal à l'adversaire. Trouver et exploiter cette intervalle que personne d'autres n'a vu. Les regista, trequartista et secunda punta ont ce don pour délivrer la passe au moment idéal éliminant de fait l'adversaire, placer l'accélération inattendue ou le tir soudain. La créativité du joueur est alors primordiale pour effectivement disposer de beaucoup d'options, il faut sentir le bon moment pour déclencher son action en lisant bien le jeu, en l'anticipant. Mais il faut aussi avoir la volonté de tenter cette action inattendue. Le tout appuyée par une technique très fine et une prise de décision fulgurante. Finalement, les clefs d'un joueur créatif hors pairs sont: créativité, anticipation, style, décision et technique


Mon concept tactique est le suivant. Après avoir analysé l'ensemble de mes joueurs, je définis une structure de base de liberté créative avec l'aide du créateur tactique, cela me laisse la possibilité de la modifier rapidement grâce à sa flexibilité. L'attribution de la liberté créative est pour moi un problème à la fois individuel et fonctionnel. Mais avant cela une remarque collective.
J'ai choisi l'approche très fluide pour sa structure de mentalité compacte, mais c'est aussi la plus permissive en liberté créative, j'ai choisi de modérer cela en utilisant la consigne "plus discipliné" pour ramener ma valeur moyenne de liberté créative à 9 au lieu de 14 avant modification. Ce qui place la liberté créative d'une tache attaque à 13 (9+4), que je pourrais encore modérer à l'aide des rôles. Je dispose de joueurs offensifs très dangereux mais je souhaite avant tout avoir un contrôle des matchs quand mon équipe attaquera, cela passe par une gestion prudente de la liberté créative. Suffisamment mais pas trop, cette valeur moyenne de liberté créative est parfaite pour ouvrir patiemment des défenses sans trop tomber dans le n'importe quoi associé à une mentalité légèrement offensive et un rythme , Ma répartition est la suivante.


Image

Image


Si vous êtes observateur, vous avez remarqué que mon gardien à une liberté créative de 5 mais mes défenseurs en ont une de 8, normalement ils auraient dû avoir 5 également. L'explication passe par l'utilisation du rôle de défenseur relançeur. En effet, même si ce ne sont pas des techniciens hors pairs, ils voient assez régulièrement le ballon et je souhaite qu'ils soient sur la même longueur d'ondes que mon milieu défensif. Vu leur créativité très moyenne, ils ne verront que les options évidentes et leur style est faible, il ne devrait pas trop y avoir de problème. De plus, je ne souhaite pas trop restreindre leur options de passes pour recycler la possession rapidement.




Mon latéral gauche Filipe a lui beaucoup plus de latitudes, il est un élément essentiel de conservation du ballon au milieu de terrain et de danger offensif par ses centres, ses passes ou sa percussion balle au pied. Tâche attaque pour lui. Mon latéral droit lui aura moins de responsabilités offensives et est surtout moins talentueux. Tâche de soutien pour lui, juste un peu plus en liberté créative que mes défenseurs.
Ci dessous les statistiques de mes latéraux titulaires.

Image



La répartition de la liberté créative dans le reste de l'équipe est très simple.
Au niveau de mon double pivot, les 2 joueurs ont la même mentalité, la plus faible de l'équipe pour les raisons défensives et offensives évoqués précédemment. Néanmoins, un des joueurs, le Regista, doit être plus libre dans son utilisation du ballon et doit pouvoir organiser le jeu et éventuellement faire le décalage avec des passes en profondeur. Il aura donc une liberté créative plus importante car je souhaite lui laisser la liberté de s'exprimer. Il ne doit pas non plus faire n'importe quoi au milieu de terrain et garder un minimum la possession du ballon en ne faisant pas des choix insensés, il a donc une liberté toute relative.


Pour les avants, les ailiers ont la liberté créative standard, pas grand chose à ajouter ici. Agüero par ses qualités techniques et mentales aura la liberté créative la plus élevée avec 15, se qui ne le libère pas totalement non plus pour éviter trop de déchet. Il sera la source de créativité et d'imprévisibilité principale de l'équipe. Puis vient Forlan avec une liberté créative légèrement plus en retrait à 13, pour l'aspect renard des surfaces et pour limiter un peu sa tendance à frapper fort, frapper de loin et frapper en première intention...Le duo créateur-buteur.






Application concrète : Exemple sur un joueur en particulier - Marc Mateu

Image

Le premier attribut à regarder est le style, ca te donne la tendance naturelle du joueur à aller vers des choix techniques, flamboyants (longue passe, talonnade, reprise de volée, frappe de loin, passe en profondeur pas facile) et qui sont plus difficiles à anticiper pour l'adversaire. Avec 15 en style, tu as un joueur qui a penchant pour ce type d'action prononcé mais pas trop, c'est à dire que c'est suffisant pour déverrouiller des défenses sans trop en faire. Habituellement, je mets ça en rapport avec le collectif pour voir vers quels types d'actions il va se tourner, plutôt pour le bénéfice de l'équipe ou plutôt vers les mouvements individuels. Avec 12, il a un léger penchant pour les choix bénéficiant au collectif ce qui est bien pour un meneur de jeu. Ceci-dit, si l'occasion de but se présente, il ne cherchera pas à tout prix à faire une passe décisive.

Ensuite, l'autre aspect à regarder est la prise de décision. En général je regarde le trio "décision - sang-froid - anticipation". Le premier est la qualité brute des choix du joueur, plus c'est haut plus tu peux lui laisser de marge de manoeuvre, pour l'aspect offensif il s'agit de la mentalité et de la liberté créative. Avec 13, tu as une valeur qui est correcte mais pas exceptionnelle. Pour le sang-froid, c'est important pour un joueur qui aura des choix offensifs sous pression à faire, avec 13 tu es aussi correct. Et enfin l'anticipation a 11 qui est moyenne et qui fera que le joue rira "moyennement" les situations de jeu, ce qui n'aidera que "moyennement" sa prise de décision. Ce bloc "prise de décision" est donc moyen-correct

Puis, tu as la créativité, c'est à dire la vision du joueur. Avec 15 tu as une bonne créativité, ce qui signifie que le joueur pourra avantageusement utiliser son style. Cela ne sert à rien de tenter une option inattendue et technique s'il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Et enfin, les caractéristiques techniques de ton joueur qui sont aussi bonnes. Technique est le meilleur attribut pour se rendre compte du niveau d'un joueur avec 15 c'est bon aussi. Et ensuite, plus précisément pour les passes à 16, le contrôle de balle à 15. Bémol sur le dribble à 11 et les tirs de loin à 12 mais ce n'est pas ce que tu lui demande "souvent", mais seulement "parfois"

A coté de cela, tu as le rôle tactique de ton joueur. Il se trouve que c'est ta source de créativité principale donc il doit être dans les plus haute valeur de l'équipe. Ton meneur de jeu en retrait est lui la seconde source de créativité avec ton BT isolé mais techniquement et mentalement très bon. Sauf que le premier est devant la défense et ne peut donc pas trop faire le spectacle ou tenter des choses difficiles, le 2ème doit aussi penser à être efficace et à ne pas tenter des reprises de volées à tout bout de champ, ils seront donc un peu en dessous de ton joueur.

Pour la valeur de liberté créative, je ne fais pas de moyenne ou de formule savante, mais basé sur ce que l'on vient de dire et d'analyser je partirai sur 13-14. Il a la capacité technique de réussir ce qu'il va entreprendre et surtout il voit "créativité" pas mal d'options, il a la tendance naturelle à faire des choix pouvant déstabiliser une défense mais sans tomber dans l'excès et avec un léger penchant pour le collectif, il est la source de créativité principale de l'équipe, bémol tout de même sur sa capacité de décision qui peut lui faire prendre des mauvais choix. S'il avait eu 14 en décision et en anticipation et 13 en sang-froid par exemple, je t'aurai dit 15-16 en liberté créative mais là 13-14 me semble bien pour un point de départ.

Puis, il faut surveiller de temps en temps les statistiques. Si ça avait été un buteur, la statistiques clé est le % de tirs cadrées par rapport aux buts marquées. Si tu as un gris % de tirs cadrés (plus de 55-60%) et que ton joueur marque peu (bien qu'il soit en position de le faire) alors tu manques de liberté créative et il faut le laisser prendre un peu plus d'initiatives pour surprendre l'adversaire. A l'inverse, si il cadre peu (moins de 35-30%) et donc forcément marque peu aussi, alors tu as trop de liberté créative et il faut lui demander de faire des choses plus simples. S'il cadre beaucoup et marque beaucoup, ne touche à rien :D
Dans le cas de ton meneur de jeu, c'est surtout les passes décisives (passes décisives + passes clé par match) que tu va regarder par rapport à son taux de réussite de passes. Pareil, si tu as des séries de 4-5 matchs avec 0 ou 1 passes clés seulement, pas ou peu de passes décisives et un taux de réussite de passes très important (plus de 85-90%) alors, il manque de liberté créative. Inversement, tu as aussi peu de passes clés et de passes décisives et un taux de passes plutôt faible (moins de 65-70%) alors tu as trop de liberté créative. C'est un joueur qui doit tenter des choses, mais pas à outrance.


Synthèse

J'espère avoir pu partager quelques idées sur la liberté créative, son fonctionnement, son interprétation, comment l'implémenter et sa relation avec les attributs et le processus de prise de décision du joueur. Comprendre cette consigne permet de se baser sur une logique de réflexion réelle sur le liberté créative sans rentrer dans les détails inconnus du moteur de match et, à mon sens, améliore l'expérience de ce jeu de simulation.



Rédigé et mis en page par NakS
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar NakS » 05 janv. 2012, 19:20

En guise de complément sur la liberté créative et le processus de prise de décision, d'archive voir de discussion si ça intéresse certains, un message que j'ai posté à l'origine sous d'autres cieux :)

La liberté créative ne permet pas en soit de voir plus de choses, elle permet de les voir différemment et de joueur sur une tendance vers certaines actions. Ce qui peut avoir pour résultat une vision "utile" (les options probables) plus faible par contre, certaines options devenant de moins en moins probables, les options flamboyantes et techniques en particulier mais l'attribut créativité en soit n'est pas affecté, c'est le style qui par l'intermédiaire de la liberté créative est affecté. PaulC a précisé il y a quelques temps que la liberté créative est simplement un modificateur de style. D'où les remarques sur le tirs cadrés, le déchets techniques, etc...c'est un filtre de vision si tu veux, il voit la même chose mais avec un regard différent.

Ensuite, comme le dit bien ghyom, style et collectif ne sont pas nécessairement antagonistes. Ils peuvent tirer dans des sens différents mais ils peuvent aussi favoriser la passe décisive en talonnade au lieu du tirs de l'extérieur du pied. Parfois un déclencheur local prend le dessus, spécialement sur les centres ou les dégagements en touches du gardien ou du latéral à mon grand désespoir...De même, Leboeuf avec liberté créative maximale ne fera pas des roulettes comme Zidane :D


Au début tu as le groupe "analyse et observation" qui se décompose en 3 grands aspects.
Un couple qui est créativité - concentration, le manque de concentration limitant le panel d'options disponibles au joueur, un manque d'attention à son environnement et de même un couple qui devient trio si l'on ajoute la condition du joueur (endurance donc sur l'échelle d'un match), avec la fatigue le joueur est moins lucide et fait plus d'oublis. Concentration - Condition physique est d'ailleurs particulièrment critique pour les joueurs à vocations défensives où un manque de lucidité et d'attention peut coûter des buts. Le manque de concentration est dans doute moins pénalisant en termes d'erreurs pour les joueurs offensifs mais cet attribut entre évidemment en compte.
L'anticipation qui est la lecture du jeu, la capacité à analyser les mouvements, les déplacements de ses coéquipiers et de l'adversaire et qui (simple conviction personnelle) oriente le choix vers les options qui ont le gain potentiel le plus haut à T+1 et T et pas à T uniquement
Par exemple, le joueur a le choix à l'instant T entre tenter sa chance avec un angle raisonnable et sans trop de pression et avancer un petit peu avec le ballon puis faire une passe en profondeur mettant son partenaire dans une situation de but encore meilleure. En d'autres termes il a analysé à l'instant T la course de son partenaire, en a saisi le bénéfice potentiel à T+1 ce qui l'a conduit à choisir une option de transition qui a moins de bénéfices immédiat que le tir de loin à T pour lui faire une passe en profondeur qui a un plus grand bénéfice à T+1.
Placement et appels de balles sont des attributs utilisés lorsque le joueur n'a pas le ballon et gouvernent la qualité de son placement défensif et offensif et oriente en combinaison avec l'anticipation le choix de ses déplacements pour des interceptions ou des appels de balles.



Dans le processus de prise de décision, tu as la partie "tendance" qui se découpe en 4 grands aspects:
Les consignes tactiques (sauf mentalité)
Les attributs de tendances (collectif, courage, activité, détermination, agressivité, style)
Les PPMs (dont certains peuvent être "assimilés" à des consignes tactiques)
Le contexte et les zones où le joueur se trouve au moment de la prise de décision

Tout ce mix de tendances concordantes ou antagonistes suivant les cas définissent une sorte de liste de choix préférentiels du joueur avant le passage à la décision à proprement parler


Et finalement, tu as le groupe "décisionnel" en 3 aspects:
Un couple qui est décision - sang-froid. Le sang-froid dégradant la décision sous certaines conditions comme une occasion de but, un choix à faire sous pressing adverse, couple qui devient un trio si l'on incorpore le moral du joueur, je ne retrouve plus la quote mais PaulC précisait récemment qu'un faible moral influençait la pertinence de ses décisions et pas la réalisation technique. Il est fort probable aussi que la condition physique influence le trio "prise de décision", un joueur fatigué manque de lucidité pour faire le bon choix de manière assez évidente.
Les informations issues de l'anticipation.
La mentalité qui bride la prise de décision du joueur en terme de prise de risques pour rester dans le non-informatique ou mathématique étant donné que je ne connais pas le ME. Plus la mentalité est haute plus le joueur aura la possibilité de prendre des options risquées mais payantes, plus la mentalité est basse plus le joueur sera restreint à des actions plus prudentes. Bien entendu, cela est à mettre en rapport avec les principales consignes d'actions offensives du joueur comme emmener le ballon. La fréquence de ces 5 consignes d'actions (dribble, passes, tirs, appels de balles, centres) lui indique seulement dans quelle priorité il doit considérer de telles actions. Sur souvent, c'est l'action préférentielle, il choisira de la faire ou non en relation avec sa mentalité (ie prise de risque), s'il juge l'option trop risquée alors il passe au choix secondaire. La notion d'action risquée est principalement ici et pas dans la liberté créative, bien que je me demande s'il n'y a pas parfois "superposition" des 2 aspects mais c'est juste une impression.


Ces 3 groupes "analyse et observation", "tendances" et "décision" constitue la colonne vertébrale du joueur, vient ensuite le réalisation à proprement parler qui fait entrer en jeu les techniques et les physiques, bien que ces derniers (spécialement l'endurance) ait un impact indirect sur la phase d'observation et de prise de décision.

Au final, tu te rends vite compte que tu ne contrôle pas grand chose...tu peux "seulement" agir sur les consignes tactiques, faire apprendre ou désapprendre des PPMs, voir coller des amendes ou le tutorat pour l'agressivité ou la détermination. Les joueurs ne sont pas des robots et l'habit du rôle de fait pas le joueur, d'où l'importance de comprendre comment fonctionne les attributs et leur importance.


Tu te rends compte aussi où intervient à mon avis la liberté créative, avant le choix à proprement parler et de l'importance de la mentalité...donc le plat du pied à la Thierry Henry est une combinaison de facteurs. Il te faut du style pour y penser en premier lieu, suffisamment de liberté créative par rapport à ton style pour considérer cette option sérieusement et une mentalité pas trop ridicule pour assurer le succès de la manoeuvre, c'est à dire ne pas trop "assurer le coup". Les attributs techniques n'interviennent pas dans cette prise de décision, je ne pense pas que dans FM le joueur ait conscience de ses capacités pour se dire je vais bouriner au lieu de tenter un truc un peu loufoque car je sais par avance que je n'ai pas y arriver.
Le jeu est basé sur des stats de % de réussite de tirs de toutes façons. Suivant ton emplacement, l'angle avec le but, la position du gardien, la proximité d'un adversaire, la vitesse du ballon, la qualité du joueur, la qualité du gardien, etc...tu as x% de réussite. Le jeu c'est d'agir sur les leviers à ta disposition pour maximiser ce pourcentage et tu peux avoir des joueurs pas si terrible que cela être des tueurs.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar ghyom » 06 janv. 2012, 11:17

NakS a écrit :L'anticipation qui est la lecture du jeu, la capacité à analyser les mouvements, les déplacements de ses coéquipiers et de l'adversaire et qui (simple conviction personnelle) oriente le choix vers les options qui ont le gain potentiel le plus haut à T+1 et T et pas à T uniquement
Par exemple, le joueur a le choix à l'instant T entre tenter sa chance avec un angle raisonnable et sans trop de pression et avancer un petit peu avec le ballon puis faire une passe en profondeur mettant son partenaire dans une situation de but encore meilleure. En d'autres termes il a analysé à l'instant T la course de son partenaire, en a saisi le bénéfice potentiel à T+1 ce qui l'a conduit à choisir une option de transition qui a moins de bénéfices immédiat que le tir de loin à T pour lui faire une passe en profondeur qui a un plus grand bénéfice à T+1.

Euh... imo, le joueur n'en saisi pas le bénéfice potentiel. Si notre cerveau en est capable (et est capable de le faire d'autant plus vite et efficacement qu'il y est exercé, qu'il a appris par l'expérience) le bot lui ne le peut pas. L'anticipation lui permet d'envisager ou non les 2 possibilités. Le choix "tir" ou "passe au copain qui déboule dans la surface" se fera en fonction de ce que tu appelles la partie tendance :
-réglages de fréquences + passing ?
-attributs de tendance (y compris style modifié par liberté créative)
-PPM
-zones
NakS a écrit :Plus la mentalité est haute plus le joueur aura la possibilité de prendre des options risquées mais payantes, plus la mentalité est basse plus le joueur sera restreint à des actions plus prudentes.

:hum: La mentalité n'est imo qu'une vitesse ou une fréquence à laquelle on demande au joueur de faire l'état des lieu de ses possibilités. Il n'y a pas plus de notion de "prises de risques" qu'il n'y a de calcul de bénéfice potentiel à telle ou telle action. Si le joueur "choisi" une action autre que celle qui est sa préférentielle (par les réglages, PPM, etc.) c'est que son anticipation lui a permis de prévoir l'interception adverse, le démarquage du copain, le gardien avancé, etc.
Image

Luce25
Titulaire

Titulaire

Messages : 2315
Enregistré le : 14 oct. 2009, 23:01
Localisation : Metz
Contact :

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar Luce25 » 06 janv. 2012, 11:48

Article très intéressant.


Pour ma part la Liberté créative je l'utilise pour certain type de joueur qui ont une technique au-dessus de la moyenne avec du style et du sang froid.Donc souvent des milieux offensifs.
Mais je vais peut-être y remédier après avoir lu cette article :hum:
Ne pas subir se battre , etre et durer

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar NakS » 10 févr. 2012, 15:02

Ajout d'un exemple d'analyse des attributs d'un joueur pour déterminer sa liberté créative ainsi que les statistiques à surveiller pour l'ajuster ensuite.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 11 févr. 2012, 13:08

Très bien l'exemple, c'est le sujet de discussion qu'on avait la dernière fois. :)
Ça parle tout de suite avec un exemple.

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 13 févr. 2012, 22:24

Désolé pour le double post mais si on doit ressortir 2 voire 3 principaux attributs pour juger, faudrait prendre lesquels ?
(moi je prendrais style, créativité et décision)

ghyom
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 1854
Enregistré le : 20 déc. 2011, 10:47

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar ghyom » 13 févr. 2012, 23:02

Tu as l'idée : créativité+style, la décision pour y faire appel au bon moment, il te manque la réalisation du geste : technique
Image

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 13 févr. 2012, 23:55

Yes, j'y ai pensé juste en me relisant à l'instant, j'avais juste l'aspect "mental". ;)

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 20 janv. 2013, 14:25

Je relance ce sujet car je me pose toujours autant de question sur le bon "réglages" de la liberté créative.

Un des cas les plus compliqués à gérer est le joueur qui a énormément, de style, de technique, très bon dribbleur mais qui manque bien souvent de collectif, d'intelligence dans la décision...
Au départ, je me dis : il va avoir beaucoup de liberté... il peut enflammer un match. Mais d'un autre côté je me dis que je joueur va jouer pour lui : dribble a répétition, frappes de loin... donc bien souvent des pertes de balle.
Les joueurs concernés : Ronaldo, Robinho, Ben Arfa, Reyes, Robben...
En plus avec des PPM qui sont bien souvent à l'opposé du collectif...

Voilà je voulais savoir comment vous appréhendez ce genre de joueur.
:D

bene17
Assistant coaching

Assistant coaching
Avatar du membre

Messages : 731
Enregistré le : 24 août 2010, 20:38

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar bene17 » 20 janv. 2013, 16:01

Slt Lapaye, j'aurais tendance à dire qu'il faudra modérer si le joueur en abuse de trop. Par exemple il tire trop souvent de loin. Maintenant comme tu dit si tirer de loin faire partie de ses PPM et que le collectif est assez bas j'aurais tendance à réduire un peu plus encore mais attention à pas trop le brider!!!.

Bene17

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 21 janv. 2013, 23:57

Beh en fait j'ai l'impression soit de trop le brider soit qu'il ai trop de liberté.

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar NakS » 28 janv. 2013, 15:26

Je l'appréhende souvent en le mettant en pointe...

Je prends l'exemple de Ronaldo au Real Madrid et du Robben d'il y a quelques saisons avec le Bayern et les Pays-Bas. Généralement, ces équipes jouent en 4231 avec des attaquants comme CR7 sur les flancs. C'est très bien mais, comme tu le remarques LaPaYe, ces joueurs sont peu collectif, peu travailleur (activité), pas concerné défensivement et un peu flambeur (style et j'oublie mes partenaires). Or, le 4231 est vulnérable si les numéro 7 et 11 (les ailiers) ne défendent pas et ne jouent pas pour l'équipe.

Ferguson, à mon avis, avait essayé de faire jouer CR7 en pointe à cause de cela. C'est un énorme atout pour son équipe sur un flanc mais la faiblesse causée sur le 4231 est trop grande pour être viable. Le Real a un peu le même problème, CR7 est un top joueur en allant de l'extérieur vers l'intérieur mais il affaiblit son équipe sur ce coté, c'est un fait.

Avec la liberté créative, tu ne pourra pas le transformer en Di Maria au niveau du travail ou pour un Park au niveau du sens du sacrifice ou comme un Iniesta pour le jeu collectif.

Quand j'ai des joeuurs comme ça, c'est à dire des buteurs rapides, dribbleurs, gros style et faible collectif, je les met en pointe pour "finir" les actions.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

LaPaYe
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 557
Enregistré le : 18 oct. 2009, 13:05
Localisation : Fm Europe

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar LaPaYe » 29 janv. 2013, 00:18

Ok pour Ronaldo, mais un mec comme Ben Arfa ? Je me vois mal le mettre devant lui ^^

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: [Article] Liberté créative et prise de décisions

Messagepar NakS » 29 janv. 2013, 09:48

En MOC avec des joueurs qui tiennent la baraque à coté. C'est un peu le syndrome "Trequartista" ou "Brésilien" ou même "Galactiques" d'il y a quelques temps. Tu as des spécialistes offensifs (Ronaldo, Zidane, Ben Arfa, Robinho, Cassano, etc..) d'un coté, pour stabiliser l'équipe il te faut des spécialistes défensifs (Makélélé, Gattuso, Ambrosini, KPBoateng, Montolivo, Bradley,etc...)

D'une certaine manière générale, j'ai toujours eu tendance à penser que plus tu as des joueurs spécialistes offensifs ou créatifs (MJR, Trequartista, MJA, etc...), plus tu cherches à avoir des joueurs spécialistes défensifs (milieu axial défense, milieu libéro, milieu récupérateur, ailier défensif, renard des surfaces, etc..) dans une approche de plus en plus rigide. En effet, l'équilibre de ton équipe repose sur une l'équilibre des rôles de spécialistes et chacun fasse exactement sa tâche donc, relativement peu de liberté créative + mentalité étagée sauf pour les exceptions créatives que sont les Trequartista ou le MJA-A. D'autant plus que la liberté créative des "créatifs" est plus en contraste dans une approche rigide/très rigide qui donne une plateforme et une sécurité d'expression.

Inversement, si je me base sur un collectif avant une individualité. Je cherche à fluidifié l'approche.

Je ne sais pas si tu vois l'idée sur la relation entre type de joueurs/rôle et approche?
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements


Retourner vers « Gestion des Réglages Individuels »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité