Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Conférence de presse, discussions privées, contrat, structures, infirmerie, management, transferts, staff,...
Toutan
Administrateur

Administrateur
Avatar du membre

Messages : 3923
Enregistré le : 15 juin 2009, 12:47

Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar Toutan » 27 oct. 2010, 11:13

Statuts des joueurs et rotation d'effectif



L'attribut clé: QPN (qualités physiques naturelles): Capacité à enchainer les matchs.

QPN à 15 signifie que le joueur est capable de jouer 3 matchs sur 4 dans un calendrier normal. QPN à 5, seulement 1 match sur 4. Ne pas respecter cette fréquence réduira ses performances et surtout augmentera les risques de blessures. De plus, à chaque match, de la fatigue s'accumule jusqu'à atteindre un seuil de "surmenage", il faut alors mettre le joueur au repos.

Les statuts sont relatifs à l'équipe, ils définissent donc au sein du groupe de joueurs l'usage que l'on souhaite faire d'eux, une prévision du nombre de matchs qu'ils vont jouer. Un effectif comporte en général, un onze type, un onze "remplaçants" en rotation avec les titulaires, et aussi une équipe réserve.



    "Joueur clé":

    Statut flatteur lorsque l'on veut conserver son joueur, limiter les offres, le salaire est en général plus élevé et le joueur sera incité à jouer aussi souvent que possible, même fatigué ou blessé. Un joueur professionnel ou déterminé sera sans doute capable de supporter la pression supplémentaire associée à ce statut.


    "Joueur important de l'équipe première":

    L'équipe titulaire est composée des 11 meilleurs joueurs à chaque poste, l'équipe titulaire jouera environ 3 matchs sur 4. Le joueur faisant partie de l'équipe type devra donc avoir aux alentours de 15 en QPN pour assumer ce statut sans risquer le surmenage ou les blessures.


    "Joueur en rotation":

    L'équipe de rotation comporte tous les joueurs ne pouvant prétendre être titulaire ou ayant un QPN faible, les joueurs ayant ce statut joueront grossièrement 1 match sur 4 en remplacement des titulaires habituels et joueront aussi régulièrement en réserve pour garder le match exercice (garder la forme en d'autres termes). Pour faciliter l'acceptation de ce statut, la supériorité des titulaires doit être évidente.


    "Solution de remplacement à l'équipe première":

    L'équipe réserve est composée des joueurs qui sont susceptibles de palier ponctuellement à une blessure, pour remplacer le remplaçant par exemple, ou d'être sur le banc lorsque que les remplaçants entretiennent leur forme en jouant en réserve.


    "Grand espoir pour l'avenir":

    Correspond idéalement à un jeune joueur, encore un peu tendre et jeune pour prétendre à une place dans les remplaçants, il jouera souvent en équipe jeune pour faire éclore son talent, et ponctuellement rentrera pour le dernier quart d'heure des matchs de l'équipe première ou remplacera pour un match un titulaire blessé pour lui booster le moral et lui signifier que l'on garde un œil sur lui pour l'avenir.


    "Jeune joueur correct":

    Les autres jeunes joueurs.


    "Superflu":

    Joueurs qui ne rentrent pas dans les plans de l'entraineur, cela indique qu'il ne doivent pas trop faire les difficiles si une opportunité de transfert se présente.


Suivant leurs caractères (ambitieux, professionnel), ils assumeront plus ou moins bien leur statut. Un joueur remplaçant à fort tempérament peut mal vivre son statut de remplaçant, la gestion de l'effectif est plus délicate. Pour limiter les mauvaises surprises, on précisera de manière adéquate le statut envisagé dès la signature d'un contrat. D'autres facteurs sont aussi à considérer lors de la prise en main de l'effectif.

Certains joueurs sont plus sensibles que d'autres aux blessures, on pourra par exemple se référer à l'historique des blessures des saisons précédentes ou au rapport du scout pour avoir un aperçu de la fréquence à laquelle un joueur se blesse et se prémunir d'engager de tels joueurs souvent blessés. Il est aussi recommandé si possible d'avoir 3 kinés compétents dans votre staff.


Rédigé et mis en page par Naks
Propriété de Naks
Fmeurope Fan
Manager dans l'âme !

NokoZz
Jeune correct

Jeune correct
Avatar du membre

Messages : 50
Enregistré le : 22 nov. 2010, 03:00

Re: Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar NokoZz » 22 nov. 2010, 03:29

Toutan a écrit :L'attribut clé: QPN (qualités physiques naturelles): Capacité à enchainer les matchs

On le vois où sa ? :hum:

Tom Aarritalo
Remplaçant

Remplaçant
Avatar du membre

Messages : 670
Enregistré le : 16 oct. 2009, 09:34
Localisation : Niort (79)

Re: Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar Tom Aarritalo » 22 nov. 2010, 08:42

NokoZz a écrit :
Toutan a écrit :L'attribut clé: QPN (qualités physiques naturelles): Capacité à enchainer les matchs

On le vois où sa ? :hum:


Quand tu es sur les caractéristique de ton joueurs il ya une partie caractéristiques physique, c'est là ;)))
Image

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar NakS » 22 nov. 2010, 09:09

Exact, c'est un attribut de la categorie physique que tu peux voir dans le profil du joueur. Tu peux aussi voir ca comme un capacite de recuperation apres l'effot:

QPN: Qualites physique naturelles
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements

NokoZz
Jeune correct

Jeune correct
Avatar du membre

Messages : 50
Enregistré le : 22 nov. 2010, 03:00

Re: Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar NokoZz » 22 nov. 2010, 13:49

Merci pour vos réponse :)

NakS
V.I.P.

V.I.P.
Avatar du membre

Messages : 3196
Enregistré le : 13 oct. 2010, 18:58

Re: Statuts des joueurs et rotation d'effectif

Messagepar NakS » 10 juil. 2013, 15:25

Un petit complément ;)))


- Condition physique ou fitness. Le réservoir de travail du joueur en terme de travail pendant le match mais aussi pour l'entrainement. La condition physique augmente entre les matchs, de manière importante en dessous de 80%, de manière plus modérée entre 80 et 90%, de manière faible entre 90 et 95% et très faible entre 95 et 100%. La vitesse de récupération est aussi fonction du match exercice, donc indirectement de la QPN.


- L'endurance définit la vitesse à laquelle un joueur fatigue, donc perd de sa condition physique. Plus le joueur a des activités fatigantes (pressing, attributs, courses de loin, courses avec le ballon, marquage), plus sa condition physique est sollicitée et plus son réservoir (condition physique) se videra. Le débit de se réservoir étant l'endurance, moins il en a, plus son réservoir se vide rapidement.
Jouer avec une condition faible provoque une plus grande probabilité de blessure en match lors de coup. De même, un entrainement trop lourd sollicite la condition et augmente la probabilité de blessure. De plus, un joueur commençant le match fatigué sera moins performant dans ses prises de décision et moins lucide en fin de match (a associer avec concentration) Il est donc important de gérer la condition physique des joueurs.


- La jadeness représente la fatigue accumulée au cours de la saison. A ne pas confondre avec la fatigue "du moment" qui est la perte de condition physique. La jadeness s'accumulent avec les minutes de jeu et diminue entre les minutes de jeu, elle est donc fonction du temps de jeu du joueur, indistinctement de la QPN. La jadeness est aussi couplée à la perte de condition ce qui explique qu'un gardien ou qu'un DC fatigue moins vite sur le long terme qu'un ailier ou un latéral.
Bien évidemment, la fatigue augmente largement pendant les matchs et diminue doucement pendant les périodes entre les matchs, un peu plus vite avec les périodes de repos (c'est à dire sans entrainement). Pour te donner un ordre de grandeur, tu aurais besoin de 10-15 jours pour effacer la fatigue accumulée d'un match.
Fort logiquement, si tu as un calendrier chargé, la fatigue augmente encore plus rapidement. Tu as 2 seuils de fatigue, le premier est transparent pour toi mais les performances des joueurs diminuent légèrement (difficile à remarquer). Le second se manifeste par le message "besoin de repos" et les performances s'en ressentent clairement. Les coups reçu peuvent également augmenter le jadeness. Il est donc important de manager la fatigue sur l'ensemble de son effectif


- Match exercice ou niveau de préparation représente le "rythme de match" du joueur. Le niveau de préparation suit une logique très simple. En début de saison 1, il est égal à 50+QPN, puis en fonction uniquement des minutes de jeu (rien à voir avec la charge d'entrainement) il augmente à raison d'une dizaine de % pour un match joué en entier. Plus le match exercice est élevé, plus la condition physique est récupérée rapidement.


- QPN : Point de départ et minimum du match exercice. C'est à dire qu'un joueur avec 20 en QPN ne sera pas en dessous de 70 en niveau de match exercice. La QPN définit aussi la vitesse de perte du match exercice, un joueur avec une forte QPN peut garder son rythme plus longtemps qu'un joueur avec une faible QPN. Ce qui signifie que pour garder les joueurs à faible QPN en forme, il faut les faire jouer souvent. La durée sans jouer avant que la chute s'enclenche est de l'ordre de la semaine-dizaine de jours. La QPN influence donc indirectement la capacité à récupérer la condition physique. Un joueur a forte QPN retrouve plus vite le rythme que les autres.

--

En tant que manager, tu as donc un objectif principal :

[centrer]Avoir un joueur en forme physique optimale, à la fois en condition, fatigue et niveau de préparation[/centrer]

Ceci avec les contraintes suivantes

- Les statuts des joueurs qui s'attendent à un certain nombre de minutes et de titularisations par saison.
- Le calendrier pas toujours homogène dans l'enchainement des matchs
- Les blessures pour modifier ta profondeur d'effectif
- La qualité de l'adversaire en face ou l'obligation des résultats qui peut te pousser à aligne souvent les même joueurs dans un court laps de temps. Typiquement une finale de coupe avec une sprint pour le titre


Tes outils pour gérer cela au mieux sont

- La rotation d'effectif par rapport aux minutes de jeu déjà jouées pour distribuer la fatigue
- La rotation d'effectif par rapport aux minutes de jeu déjà jouées pour maintenir le match exercice de tout ton groupe
- La rotation d'effectif par rapport aux minutes de jeu déjà jouées pour garder l'harmonie de ton effectif
- La charge d'entrainement globale et individuel pour favoriser la récupération de la condition physique
- La planification des gros matchs pour allouer au mieux tes ressources, c'est à dire le bon joueur pour le bon match


Tu peux suivre la logique du nombre de match fonction de la QPN, j'ai une approche différente mais fondée sur les mêmes principes

1. Gestion de la charge d'entrainement par la condition : objectif = au moins 95% avant le match
2. Gestion de la rotation en fonction du statut et des minutes jouées : objectif = environ 75-80 minutes/match en moyenne pour un titulaire clé; 45-75 pour un équipe première, 30-45 pour un rotation et moins de 30 pour un soutien qui dépanne.
3. Gestion de la fatigue en fonction des minutes totales jouées relativement au reste de mon équipe de même statut
4. Identification des matchs importants pour guider ma rotation d'effectif.

Si le match est important, la condition au moins à 95%, les minutes totales jouées n'explosent pas celles des autres joueurs de même statut, pas de message de fatigue. J'utilise mon meilleur joueur à ce poste qu'il soit clé ou en première.

Puis, si j'ai un problème de condition, de message de fatigue, de minutes jouées trop importante, un match important à privilégier, je bascule sur les joueurs en rotation. Aussi simple que ça.
Tout savoir sur Football Manager:

Ayez le réflexe Guides, articles et téléchargements


Retourner vers « Gestion du Club & Management »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité