[Tuto] Description du 4-4-2, première partie la défense

Tactiques, entrainements, cohésion du groupe,... C'est ici qu'on vous aide.
Toutan
Administrateur

Administrateur
Avatar du membre

Messages : 3918
Enregistré le : 15 juin 2009, 12:47

[Tuto] Description du 4-4-2, première partie la défense

Messagepar Toutan » 30 nov. 2017, 17:33

Image


Introduction


Système de jeu basique et connu de tous, le 4-4-2 se compose d'une première ligne de 4 défenseurs alignés, de 4 milieux qui viennent compléter ce qu'on appelle le double rideau, s'alignant à leurs tours sur la même ligne située devant la défense et pour finir, un duo d'attaquants vient compléter le schéma formant la dernière ligne du système. Trop souvent négligé et snobé ces dernières années, le 4-4-2 reste un système très intéressant : Sa bonne occupation du terrain aussi bien en attaque qu'en défense offre un très bon équilibre au bloc équipe et sa souplesse permet de décliner les animations de jeu, offrant la possibilité de rapidement se projeter vers l'avant. La difficulté de se système réside dans la capacité du bloc à rester organisé et synchronisé ! En effet, la moindre erreur pouvant mettre en péril l'intégralité et la solidité de l'équipe. Facile à expliquer et à mettre en place et pouvant être terriblement efficace ou suicidaire, le classique et indémodable 4-4-2 mérite bel et bien le détour...

Image


Défensivement


La première chose importante à savoir pour avoir une défense efficace en 4-4-2 est qu'il va falloir arriver à former le plus rapidement possible au moment de la perte de balle un bloc équipe resserré et compacte, la théorie voulant que celui-ci forme approximativement un carré de 30mx30m. Bien sur, comme tout les systèmes, le 4-4-2 à ses faiblesses :
[*] Une d'entres elles va être l'obligation de laisser des espaces sur les cotés, l'axe étant une zone critique du terrain, le bloc se doit de le protéger au maximum. Mais rassurons-nous, une bonne animation et cohésion dans les mouvement de l'équipe va permettre de combler cela. Une fois le bloc en place, l’animation défensive va dépendre du style de l'entraineur, mais aussi des qualités de l'équipe.

Une des clé principales de cette animation va être la complémentarité et la cohésion entre les 2 MC autour de qui va venir se former le bloc-équipe. Ceux-ci vont ensuite dicter le rythme des mouvements, le faisant coulisser aussi bien dans la largeur que la longueur. Il va alors de soit que ce système demande une parfaite concentration, participation et cohésion de l'équipe dans son entièreté.

Comme on le comprend dans le paragraphe ci-dessus, la communication va occuper un place prioritaire dans le 4-4-2. Celle-ci doit permettre en étant le plus simple et clair possible de faire bouger l'équipe entière de façon synchronisée. Un manque de concentration ou de rigueur dans le déplacement de la part d'un ou deux joueurs pourraient créer des espaces exploitables et très dangereux pour l'adversaire. Les postes qui vont être les plus appropriés pour donner les consignes à l'équipe sont donc bien entendu les 4 postes axiaux DCD, DCG, MCD, MCG. Il est donc important d'avoir dans cette zone des joueurs d'expérience capable de guider le groupe.

Image


Une fois le dispositif compris et l'animation du bloc équipe coulissant sur la surface du terrain bien rodée et assimilée vient alors la question du pressing ! Le pressing qui sera appliqué doit être murement réfléchit par le manager qui fera son choix par rapport à son style de jeu mais également aux capacités de ses joueurs. Un mauvais pressing pourrait complétement désorganiser l'équipe et transformer sa force défensive en faiblesse crucial. En effet le double rideau étant l'élément principal de la solidité défensive du 4-4-2, il est impératif que celui-ci reste en place le plus longtemps possible et ne soit pas mis hors position par un pressing hasardeux.

Malgré tout, un pressing haut et intense est tout à fait applicable, celui-ci va par contre demander une grosse base tactique des joueurs et une cohésion de groupe parfaite, le but étant de garder aussi longtemps que possible en place le bloc équipe en couvrant une grande partie de la surface du terrain et en ne laissant que peu de temps au porteur du ballon pour jouer et faire son choix. Dans le cas contraire, les risques seraient assez élevés vu l'espace qui sera laissé dans le dos de la défense et sur les ailes, le bloc devant rester compact afin de ne laisser que très peu d'espace entre les lignes.

Dans la majorité des cas, on se dirige souvent vers un bloc plus bas et un pressing moyen qui va s'intensifier une fois que l'adversaire entre dans notre moitié de terrain. Une animation qui est plus facile à mettre en place, qui demande moins d'efforts et surtout est à la portée d'une grande majorité de joueurs. Néanmoins cela requiert tout de même une grande concentration et de la rigueur dans les mouvements du bloc équipe puisque le but va être de se replacer le plus rapidement possible dans sa moitié de terrain et laisser doucement l'adversaire venir sans trop sortir du bloc, resserrant un maximum les lignes afin de réduire les espaces et offrir le moins de possibilités de mouvements et combinaisons à l'adversaire.

Le pressing va commencer à s’intensifier une fois que le porteur du ballon va se trouver au niveau de nos MC qui devront, selon leur zone, commencer à sortir du bloc sur le porteur du ballon faisant bouger le reste de l'équipe avec eux. Le but étant de ne pas laisser le porteur du ballon progresser sur le terrain ou avoir le temps de jouer aisément vers un coéquipier, forçant celui-ci à reculer, jouer en retrait ou sur le coté et dans le meilleur des cas récupérer le ballon.

On augmente encore l'intensité lorsque le porteur se trouve entre nos MC et DC, à ce moment-là, ce sont les DC qui devront sortir pour effectuer un plus gros pressing sur l'adversaire afin de l’empêcher de jouer. Il serait très dangereux de le laisser se retourner, progresser balle aux pieds ou encore combiner avec un coéquipier. Comme dans toutes situations la-aussi, c'est l'ensemble du bloc qui va suivre les mouvements des DC se resserrant encore sur lui même réduisant ainsi les espaces et mettant la pression sur le porteur du ballon. Le but étant ici de récupérer le ballon, forcer l'adversaire à rejouer derrière ou encore sur le coté.

Comme on peut facilement se le représenter et se l'imaginer, c'est ici que l'on voit la grande force défensive que peut avoir le populaire double rideau du 4-4-2. Qui si il est bien rodé et organisé peut vous permettre avec une grande majorité de joueurs d'être solide défensivement et d'avoir un quadrillage presque parfait de votre moitié de terrain. Car en effet comme on peut le constater sur la schéma ci-dessous, une zone que l'on appellera zone fragile fait exception à la règle. Et notre prochaine mission sera d'arriver à combler ce manquement.

Image


Comme tout les systèmes le 4-4-2 à ses failles, la plus importante de celui-ci est cette fameuse zone fragile que l'on va retrouver entre nos MC et nos BC, zone qu'il va absolument falloir combler sous peine d'être complétement submergé et débordé dans l'axe du jeu. Si cela n'est pas fait, l'équipe va systématiquement se retrouver homme contre homme ou en infériorité numérique au cœur du jeu. Je vous laisse facilement imaginer les dégâts et les soucis que cela pourrait vous causer... Heureusement, il y a différentes façons de combler celles-ci et d'y limiter la casse car pour ne pas s'exposer à de trop gros risques, il va est primordial de combler cette zone fragile.

La meilleur solution qui s'offre à nous va être de faire redescendre systématiquement l'un des deux BC. L'idéal veut que les deux participent à la manœuvre afin de limiter les efforts et garder un maximum de fraicheur pour les phases offensives. Ainsi, selon le coté ou le porteur du ballon se situe l'un viendra fermer l'axe de passes tandis que l'autre prendra quelque mètres de recul afin de venir protéger la zone fragile. Dans le cas ou le ballon change de coté, l'autre BC pourra aisément coulisser vers le porteur du ballon tandis que le second viendra à son tour fermer la zone fragile. Ce système de coulissement est facilement applicable avec un peu d'entrainement et s’intègre sans aucun problème dans les mouvements demandés au bloc équipe. Comme on peut le voir sur les images ci-dessous, ce système permet de venir renforcer la zone fragile du schéma. Celle-ci est si l'on peut dire transposée devant l'attaquant qui vient couvrir cette dernière.

Image Image


Pour en finir avec l'explication défensive du 4-4-2, la question que l'on peut maintenant se poser est : A quel moment notre équipe va t elle être dans les meilleures conditions pour récupérer le cuir ? En effet, bien que cela puisse se produire à tout moment, dans chaque système il y a toujours se moment ou l'on va arriver à étouffer l'adversaire, se retrouvant en supériorité numérique autour du porteur du ballon et réduisant ainsi de façon significative ses chances de faire bonne usage de celui-ci. Comme expliqué au début du tutoriel, l'obligation de former un bloc compacte va malheureusement nous obliger à laisser des espaces sur les cotés, des espaces qui pourraient finalement nous être bien plus utiles que désavantageux. En effet, lorsqu'une équipe a le ballon, son but premier est de ne pas le perdre et pour cela, il faut trouver les zones les moins occupées du terrain. Dans notre cas, notre bloc équipe très compacte, notre pressing et notre coulissement va avoir pour effet de forcer l'adversaire à exploiter les flancs. Ainsi, le piège va pouvoir se refermer car cette faiblesse peut se transformer en grande force si le bloc est bien en place et le coulissement bien rodé.

Comme on peut le voir sur la situation ci dessous, notre adversaire se retrouve avec le ballon sur le flanc droit. Celui-ci pense se trouver dans une situation idéal avec de l'espace et la possibilité de faire bonne usage du cuir. Mais avec un bon coulissement et un pressing déclenché au bon moment, il va alors se retrouver dans une situation critique quadrillé par 4 voir 5 de nos joueurs. Le DG qui va venir freiné sa course vers l'avant, le MG qui va venir resserrer l'espace l’empêchant de jouer vers l'arrière, notre MCG qui va venir fermer l'axe et toutes possibilités de passe, notre BCG qui va venir empêcher toute solutions de passes axiales en retraits et pour finir notre DCG qui peut sortir légèrement pour éviter que l'adversaire ne tente de rentrer balle au pied vers le but. L'étau étant maintenant en place, un pressing peut être déclenché, le bloc venant se resserrer sur le porteur du ballon le mettant alors en grande difficulté et nous offrant une très bonne occasion de stopper l'offensive adverse.

Image Image


Nous voila à la fin de cette explication détaillée du 4-4-2. Après avoir fait le tour du mécanisme défensif, j'en arrive à la conclusion que c'est un système très intéressant. Il vous permet d'arriver avec un peu de travail à une base défensive très solide et compacte et restant assez facile à mettre en place à condition de bien le comprendre ses forces et faiblesses. Si je devais résumer ce système en quelques mots je dirais communication, organisation, coulissement et solidité.


Par Toutan pour Fmeurope
Fmeurope Fan
Manager dans l'âme !

Retourner vers « Gestion d'équipe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité